«Planète Energia»: mieux comprendre le monde qui nous entoure

«Planète Energia»: mieux comprendre le monde qui nous entoure

Crédit photo : L'Hebdo du St-Maurice

SCIENCE. Pour ses 20 ans, la Cité de l’énergie voulait redonner un nouveau souffle à son exposition permanente et à son spectacle multimédia datant de 2009. À l’aube de la saison touristique, la Cité de l’énergie a dévoilé Planète Energia, un projet au coût de 3M$ qui vise à développer la conscience environnementale des visiteurs.

Jean-François Major et Roland Désaulniers.

«On perpétue l’idée du spectacle, de l’émerveillement, de la découverte», invite Jean-François Major, président de la firme montréalaise Sibéria qui a chapeauté le projet ces 11 derniers mois.

L’expérience débute par un spectacle multimédia immersif sur le thème de l’énergie.

«Il y a du vent, de la pluie, de la neige, des vibrations. L’énergie vous la ressentez, elle est autour de vous. La qualité de la projection est aussi améliorée, on a véritablement l’impression d’être dans un environnement, et non pas dans une salle de spectacle», poursuit-il. C’est d’ailleurs le Shawiniganais Raymond Saint-Jean est le réalisateur de cette projection à 360 degrés.

Après le spectacle, le visiteur accède à l’exposition permanente, une salle aux allures futuristes saupoudrée de plusieurs bornes interactives, où il pourra s’interroger sur ses choix énergétiques et où il prendra conscience des défis liés à sa consommation d’énergie.

Le nouveau spectacle multimédia.

Alors que la précédente exposition Les âges de l’énergie misait beaucoup sur l’histoire de Shawinigan et sur l’électricité, la nouvelle aborde des sujets plus larges.

«C’est un exposé scientifique appuyé sur des données réelles. On essaie de ne pas entrer dans des débats», explique M. Major. Hydro-Québec et le vulgarisateur scientifique Jean-Marc Carpentier ont notamment contribué au contenu dans la dernière année.

Un projet de 3M$

Le projet de 3M$ prévoyait un réaménagement des salles de spectacle et d’exposition, l’achat d’équipements technologiques et la fabrication générale de décors scéniques et du mobilier d’exposition.

Rappelons que la Ville de Shawinigan a offert un soutien financier de 500 000$ pour ce projet, de même que le gouvernement du Canada. Le gouvernement du Québec a quant à lui financé le projet à hauteur de 300 000$.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar