Plus de 30 000$ accordés à l’Église Notre-Dame-de-la-Présentation

Par Redaction Shawinigan
Plus de 30 000$ accordés à l’Église Notre-Dame-de-la-Présentation
Sur la photo, nous retrouvons l’abbé Jacques Casaubon en compagnie de la députée de Laviolette – Saint-Maurice et Adjointe parlementaire du ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs (volet forêts), Marie-Louise Tardif. (Photo : courtoisie)

Une somme de 30 345$ sera versée à l’église Notre-Dame-de-la-Présentation dans le cadre de la restauration d’immeubles patrimoniaux à caractère religieux. Ce montant servira au drainage du sous-sol et à la restauration des finis intérieurs.

Annoncée par la députée de Laviolette–Saint-Maurice, Marie-Louise Tardif, au nom de la ministre de la Culture et des Communications Nathalie Roy, cette somme fait partie de l’enveloppe totale de 15 M$ du Programme visant la protection, la transmission et la mise en valeur du patrimoine culturel à caractère religieux, pour l’année 2021-2022.

«Je suis heureuse que le projet présenté par le comité de cette église de Shawinigan ait été retenu, se réjouit la députée de Laviolette–Saint-Maurice, Marie-Louise Tardif. Rappelons que, depuis de nombreuses années, l’humidité affecte grandement les murs intérieurs ainsi que les magnifiques œuvres du peintre renommé Ozias Leduc. Cette somme permettra de régler, je l’espère, le problème d’humidité de l’église, car il est très important de conserver ce magnifique patrimoine.»

Sur l’ensemble du territoire québécois, 73 projets seront réalisés grâce à ce montant. Rappelons que le Programme permet de financer jusqu’à 80% des coûts des projets ayant préalablement fait l’objet d’un processus de sélection rigoureux du Conseil du patrimoine religieux du Québec.

«Afin de rappeler notre passé et de nourrir notre mémoire, nous devons protéger ce patrimoine qui constitue un outil de connaissances privilégié sur l’histoire du Québec, soutient la ministre de la Culture et des Communications, Nathalie Roy. Ce patrimoine n’est pas seulement religieux, il est aussi culturel et social. En effet, les lieux de culte ont joué et jouent encore aujourd’hui un rôle majeur en matière de cohésion sociale et les citoyens s’y retrouvent pour des activités non seulement religieuses, mais également communautaires et très souvent culturelles. Notre patrimoine religieux est constitué de magnifiques témoignages de notre passé. Les Québécoises et les Québécois éprouvent pour cet héritage une légitime fierté et c’est pourquoi notre gouvernement s’est fait un devoir de le sauvegarder et de le faire connaître.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Rosario
Rosario
2 mois

Mes Félicitations !