Plus d’encadrement au Club de soccer CS Énergie

Photo de Patrick Vaillancourt
Par Patrick Vaillancourt
Plus d’encadrement au Club de soccer CS Énergie
CS Énergie

SOCCER. L’arrivée de Christian Payan comme directeur technique du Club de soccer CS Énergie en 2016 permet à l’entité de voir grand. L’ex-gardien professionnel français a instauré sa ligne de pensée et a réalisé une refonte du programme qui peut se comparer aux grands clubs d’Europe.

Lors d’une conférence de presse annonçant la venue de M. Payan au sein du club, la présidente Josée Paquette avait déclaré: «C’est comme si nous avons gagné le gros lot à la loterie.»

Mme Paquette ne lésine pas sur les éloges en parlant du directeur technique. «Les Français ont le soccer dans le sang, et M. Payan a réussi à contaminer tout le monde. Il apporte un professionnalisme, il connaît son sport et c’est une passion contagieuse. Ça fait une grosse différence qu’il soit un ancien professionnel.»

Au cours de l’automne et de l’hiver, les équipes du CS Énergie poursuivront la pratique du sport avec des entraînements en salle. «Ça existait avant, mais avec M. Payan, le sentiment d’appartenance est plus grand. On perdait beaucoup de joueurs avec le hockey, alors nous avons tenté de faire l’horaire des pratiques pour qu’elles ne soient pas en même temps que le hockey. C’est l’encadrement qui est différent avec lui. Il n’y a plus de plafond avec lui et on peut se permettre de rêver», ajoute Mme Paquette.

De son côté, le directeur technique a été surpris de voir l’assimilation des nouvelles doctrines par les entraîneurs. «J’ai instauré un programme technique hors du commun comme les véritables clubs en Europe. Nous formons une grande équipe avec le même schéma tactique pour toutes nos équipes. J’ai voulu créer une unité de club et ça bien fonctionné. Nous avons eu de bons résultats rapidement», explique M. Payan.

Le Club de soccer CS de l’Énergie compte 24 équipes, des moins de cinq ans jusqu’au niveau senior, avec 700 affiliés, ce qui comprend les joueurs et les entraîneurs.

L’équipe féminine AA des moins de 15 ans est la seule du club qui fait partie de la ligue provinciale et elle a terminé au troisième rang sur sept formations.

Dans la ligue de la Mauricie, l’équipe masculine de moins de 16 ans a remporté la ligue, celle masculine de moins de 14 ans la ligue et les séries, la formation masculine de moins de 11 ans a gagné la ligue, tout comme l’équipe féminine de moins de 16 ans.

«Ce sont des résultats intéressants, mais hormis ces résultats, c’est surtout la progression et la cohésion dans le jeu que j’ai apprécié cette année», termine M. Payan.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des