Le candidat Luc Trudel veut s’attaquer à la pauvreté

Photo de Patrick Vaillancourt
Par Patrick Vaillancourt
Le candidat Luc Trudel veut s’attaquer à la pauvreté
Luc Trudel, candidat à la mairie de Shawinigan. (Photo : Hebdo Patrick Vaillancourt)

SHAWINIGAN.  Le candidat à la mairie de Shawinigan Luc Trudel, a réalisé un point de presse dans le parc Frank-Hallé du secteur Grand-Mère. L’endroit avait une signification pour le candidat : d’une part pour dénoncer l’épisode d’intimidation sur un enfant autiste, et pour prendre l’engagement qu’il allait s’attaquer à la lutte à la pauvreté s’il est élu.

« Les poches de pauvreté sont bien connues: au centre-ville, au quartier Saint-Marc/Christ-Roi et maintenant l’endroit le plus problématique, selon les policiers, est le « petit Bronx » de Grand-Mère. On compte aussi certains secteurs de Lac-à-la-Tortue, et l’itinérance qui devient présente à Shawinigan-Sud dans le quartier Almaville en haut », exprime M. Trudel.

S’il est élu, le candidat s’engage à réclamer du gouvernement du Québec des mesures spéciales pour « venir financer adéquatement nos institutions qui ont toutes vécu des périodes de crise. »

« Deuxièment, les organismes communautaires sont débordés et il y a encore une détérioration de la vie sociale. Ça fait longtemps que les organismes communautaires le réclament, ils doivent faire partie de la solution, et on doit trouver du financement gouvernemental pour leur venir en aide », ajoute le candidat.

M. Trudel compte réaliser un portrait global des organismes et de la situation pour accentuer la pression gouvernementale. « Shawinigan doit être le laboratoire social et économique du Québec en développant de nouvelles approches. »

Il a aussi annoncé un développement de services d’hébergement pour femmes victimes de violence dans le secteur Grand-Mère, le développement de la clinique de pédiatrie sociale, et plus de services pour les jeunes.

Pour appuyer ses dires, M. Trudel est revenu sur le bilan annuel du directeur de la protection de la jeunesse (DPJ) de la Mauricie/Centre-du-Québec qui démontrait une hausse du nombre de signalements pour Shawinigan, et particulièrement au secteur Grand-Mère. De plus, Shawinigan est aux prises selon lui avec une pénurie de famille d’accueil, et d’une vétusté des logements. Aussi, une forte proportion de rentiers sont sensibles à l’augmentation des taxes à Shawinigan, comme leur rente n’est pas indexée.

« Il faut changer de stratégie et d’approche avec le gouvernement pour obtenir des résultats significatifs. C’est au cœur de ma stratégie pour redevenir le laboratoire social du Québec, comme dans le passé. La solidarité fait partie de notre histoire. Je suis le seul candidat qui a l’expérience, le réseau et la capacité d’écoute de ce gouvernement pour réussir dans ce domaine », a conclu M. Trudel.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires