Le candidat Trudel annonce des mesures pour les finances

Photo de Patrick Vaillancourt
Par Patrick Vaillancourt
Le candidat Trudel annonce des mesures pour les finances
Luc Trudel, candidat à la mairie de Shawinigan. (Photo : Hebdo Patrick Vaillancourt)

SHAWINIGAN.  En point de presse mercredi après-midi, le candidat à la mairie de Shawinigan Luc Trudel a dénoncé le lourd fardeau fiscal pour les citoyens shawiniganais et a mis de l’avant de nouveaux engagements pour lui permettre de stabiliser les finances de la Ville.

Le candidat Trudel est revenu sur le rapport de la Commission municipale du Québec qui a pointé la Ville de Shawinigan pour son absence de vision à long terme des finances publiques. « Les citoyens doivent être dûment informés et sentir que la Ville a un plan clair entre les mains, comportant des objectifs et des mesures à court, moyen, et long terme. »

M. Trudel a annoncé 9 nouveaux engagements aux 21 annoncés en début de campagne.

Il compte mettre en place un comité de conseillers spécialisés pour accompagner le conseil; il veut attribuer des mandats externes à des firmes d’experts en comptabilité, gestion et économie pour évaluer la performance financière et organisationnelle; il compte présenter le résultat de l’étude aux citoyens; il entend publier régulièrement les résultats financiers; il veut que le conseil réfléchisse à la possibilité d’embauche d’un vérificateur externe; l’application d’un gel des comptes de taxes le plus tôt possible dans le mandat; minimiser l’impact sur les comptes de taxes des augmentations de valeur à prévoir sur le prochain rôle d’évaluation qui n’est toujours pas connu; instaurer un système de gestion efficace et transparent; la tenue d’assemblées de district; et il prend l’engagement d’être maire à plein temps. « Si je suis élu, il n’y aura pas de présidence de la régie des déchets. Shawinigan a besoin d’un maire à plein temps pour redresser les finances. »

Quelle est la stratégie du gel du compte de taxes annoncé par le candidat? « Il y aura un nouveau rôle d’évaluation, les factures s’additionnent pour le projet d’eau potable. Est-ce qu’il faudra construire une autre usine ailleurs? Aujourd’hui, on ne peut pas s’engager fermement à geler les comptes de taxes, mais pour moi c’est un objectif clair. Il faut avoir une approche globale, négocier avec Québec une sortie de crise. Ça prend un plan de relance ferme sur plusieurs années avec l’engagement de Québec d’aider Shawinigan. »

M. Trudel est revenu sur les données de la Commission municipale du Québec en rappelant que le taux global de taxes uniformisé (comprenant les différents services) est de 1,94 $ par 100$ d’évaluation, alors que pour les villes comparables le taux est de 1,21$ et de 1,02 pour l’ensemble du Québec. « Un résident d’une maison de 150 000$ paye le double de taxes par rapport à Saint-Hyacinthe, alors qu’à Saint-Boniface et Mont-Carmel, les contribuables économisent 40% de la facture. Entre 2011 et 2020, la population de la Ville a diminué de 1203, alors qu’elle a grimpé de 1004 dans les municipalités de Saint-Boniface et Mont-Carmel. »

M. Trudel a été appuyé par le citoyen Claude Lord, qui a déménagé de Dollard-des-Ormeaux à Shawinigan. « J’avais une maison à Dollard-Des Ormeaux évaluée à 417 000$ pour un compte de taxes de 4000$. J’ai acheté une maison à St-Jean-des-Piles évaluée à 323 000$ pour des taxes de 5100$, et je n’ai pas d’aqueduc et pas d’égout. Il faut chercher l’erreur. »

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires