Les particularités du 2e plus grand comté du Québec

Photo de Patrick Vaillancourt
Par Patrick Vaillancourt
Les particularités du 2e plus grand comté du Québec
Guy-Luc Beaupré, directeur général des élections du comté Laviolette-Saint-Maurice. (Photo : Hebdo Patrick Vaillancourt)

ÉLECTIONS.  La plupart des citoyens se déplaceront le 3 octobre prochain dans leur bureau de vote respectif afin d’élire leur prochain député et ainsi, le parti qui formera le prochain gouvernement pour les 4 prochaines années. Un simple geste qui peut prendre quelques minutes. Toutefois, une large logistique se prépare depuis de nombreuses semaines dans le deuxième plus grand comté de la province pour permettre à tous les citoyens de réaliser leur devoir.

Le Montcarmelois Guy-Luc Beaupré est le directeur du scrutin des élections pour le comté de Laviolette-Saint-Maurice pour une deuxième élection consécutive. En 2018, il était le directeur adjoint et il a pris la relève à la suite de la démission du directeur qui était en place. « En 2018, le bateau vacillait, alors j’ai pris un bateau qui prenait l’eau. Ç’a été très difficile avec beaucoup d’embûches. Notamment beaucoup d’employés démissionnaient, c’est pourquoi le directeur du scrutin a quitté. J’ai dû rebâtir l’équipe. Le toit du bureau du secteur de Parent s’est effondré le jour de l’élection. »

Cette fois, M. Beaupré est bien en place depuis plusieurs semaines avec une équipe solide. « J’ai une équipe de rêve avec moi. La préparation des élections est un gros travail d’équipe, et j’ai choisi les gens pour bien m’entourer. Il faut une confiance dans ton équipe et chacun avec ses responsabilités. Mon réseau de contacts a fait que j’ai pu m’appuyer sur des gens solides en qui j’ai confiance. »

Le jour de l’élection du 3 octobre, pas moins de 600 personnes seront sur le terrain dans le comté pour assurer le bon fonctionnement du scrutin. « On doit former toutes ces personnes en l’espace de 4-5 semaines. Une majorité des employés sont des retraités avec de l’expérience, mais comme partout ailleurs il faut penser à la relève en formant des gens plus jeunes. »

Laviolette-Saint-Maurice offre toutes les gammes de moyens de voter sauf un, le vote en milieu carcéral. Notamment, la circonscription est l’une des rares à offrir le vote en région éloignée. Entre le 23 et le 28 septembre, des équipes de vote et de révision de la liste électorale iront à la rencontre des électrices et des électeurs qui se trouvent dans quatre municipalités et deux communautés autochtones. Elles se déplaceront, parfois même en hydravion, à Lac-Édouard, Obedjiwan, Wemotaci, Trois-Rives et Saint-Roch-de-Mékinac. Des équipes de vote retourneront également sur place le 3 octobre, jour des élections.

Pour démontrer l’ampleur du territoire, Laviolette-saint-Maurice est la circonscription avec le plus de voisins avec 13. Plus à l’ouest, le comté touche à Gatineau et à l’Abitibi, tandis qu’à l’est, on touche à Charlevoix.

« Ce qui rend Laviolette-Saint-Maurice distincte comparativement aux autres circonscriptions, c’est qu’on est un milieu urbain, un milieu rural, et un milieu éloigné. On a tous les types de votes, le seul qu’on n’a pas c’est le vote du détenu parce qu’on n’a pas de centre de détention. On a du vote par correspondance pour les milieux éloignés ce qui comprend toute une logistique. On prend des moyens importants pour faire voter ces communautés éloignées qui bénéficient du même service qu’un électeur dans le bas de la ville à Shawinigan. La date limite pour demander le matériel était le 19 septembre. »

Outre Laviolette-Saint-Maurice, Ungava et Duplessis sur la Côte-Nord sont les comtés avec le plus de votes itinérants en milieu éloigné.

Il existe d’ailleurs une dérogation pour ramener l’urne le lendemain, et non le soir même. « Compte tenu de la particularité du territoire, on a des mesures particulières. L’employé va coucher avec l’urne dans un hôtel de brousse, et il reviendra avec l’urne le lendemain parce que c’est impossible de voler en avion le soir. Les résultats nous parviennent le soir même par contre puisque l’employé a un téléphone satellite. C’est fort différent d’un comté comme Hochelaga-Maisonneuve où le trajet peut se faire en vélo », lance M. Beaupré.

Le directeur du scrutin a pris une pause de son emploi aux communications de Notre-Dame-du-Mont-Carmel pour réaliser son travail de directeur. « Je vois un peu la préparation de l’élection comme on prépare un événement, par exemple Mont-Carmel en fête. Je fais le parallèle entre les deux, c’est la même chose, c’est seulement les accessoires qui sont différents. C’est un défi dans le temps, des contacts humains, c’est beaucoup d’adrénaline en très peu de temps, il ne faut rien oublier pour la préparation. C’est pourquoi c’est important de visiter chaque endroit pour adapter la bâtisse, rencontrer les gens, regarder l’accessibilité… Je suis allé plusieurs fois à Parent, et j’y retourne le 26 septembre pour la révision de la liste électorale. »

 Rappelons qu’il est possible de voter par anticipation à son bureau de scrutin les 25 et 26 septembre prochains. Il est possible aussi de voter dans n’importe quel bureau de direction de scrutin d’un comté les 23-24, 27, 28, et 29 septembre prochain.

 Le comté de Laviolette-Saint-Maurice c’est…

-Plus de 600 employés

-210 bureaux de scrutins dans 51 endroits

-9 municipalités et deux communautés autochtones qui touche 4 MRC

-Laviolette-Saint-Maurice détient 13 circonscriptions limitrophes, le plus grand nombre au Québec

-2e plus grande circonscription après Ungava

-71 275 habitants pour 57 600 électeurs (2017)

-Dérogation de mesure particulière pour trois boîtes de scrutin (par avion)

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires