Pourquoi faut-il extraire les dents de sagesse?

Pourquoi faut-il extraire les dents de sagesse?

Chez la plupart des gens, l’espace à l’arrière des mâchoires est insuffisant pour permettre aux dents de sagesse de pousser totalement et adéquatement. Extraire ces « troisièmes molaires » permet d’éviter différents problèmes, présents ou futurs.

L’extraction d’une dent de sagesse peut être recommandée en raison d’un accès difficile pendant le brossage, d’une carie sur la deuxième molaire causée par la dent de sagesse qui y est collée, ou lorsque la dent n’a pas sa partie opposée sur l’autre mâchoire, entraînant alors une croissance jusqu’à la gencive.

Certaines personnes n’ont qu’une, deux, trois voire aucune dent de sagesse, alors que d’autres possèdent la collection complète de quatre.

Les dents de sagesse incluses ou semi-incluses

Lorsque les dents de sagesse ne traversent pas la gencive du tout, elles sont dites incluses. En effectuant une radiographie, il est possible de voir leur positionnement interne. Lorsque le dentiste remarque que les dents de sagesse sont mal positionnées, qu’elles manquent de place pour poursuivre leur croissance normale ou qu’elles peuvent avoir un impact sur les autres dents en les déplaçant, une extraction est alors envisagée, à titre préventif ou curatif.

Des kystes, la résorption de la racine de la molaire voisine et l’éruption à un âge plus avancé peuvent être des problèmes qui apparaissent quand la dent incluse n’est pas extraite. Dans le cas d’une dent semi-incluse, ayant émergée en partie, l’infection bactérienne de la gencive ou de l’os, le déchaussement de la deuxième molaire et la carie dentaire représentent les risques de laisser la dent en place.

Les dents éruptées

Vers l’âge de 17 ans, sauf exceptions, les dents de sagesse qui auront à émerger le feront. Cette croissance peut durer plusieurs années. Le risque d’infection est alors plus grand, comme s’il s’agissait d’une dent semi-incluse. De la douleur peut aussi être ressentie. Le patient pourrait même avoir de la difficulté à ouvrir la bouche et à manger normalement.

Dans ce cas, le dentiste pet prescrire des antibiotiques pour guérir l’infection et de conserver les dents de sagesseintactes. Si le traitement échoue, l’extraction est alors une option.

En cabinet dentaire ou à l’hôpital

L’extraction peut être pratiquée au bureau du dentiste ou à l’hôpital, selon le nombre de dents à extraire ou l’importance de la chirurgie. À l’hôpital, une anesthésie générale est habituellement effectuée et les quatre dents de sagesse sont retirées en une seule et même intervention. Une anesthésie locale est plutôt prodiguée au cabinet du dentiste, qui extrait généralement les deux dents de sagesse d’un côté puis, quelques mois plus tard, les deux autres.

Suite à l’extraction, une douleur sera ressentie lorsque l’effet de l’anesthésie diminuera, puis les joues seront enflées. Les anti-inflammatoires prescrits servent à atténuer les effets et la douleur. La reprise rapide d’un brossage doux des dents est fortement conseillée.

Les dents de sagesse sont des dents comme les autres. Les extraire de façon systématique n’est pas une pratique commune. Si elles poussent normalement et qu’elles sont sans douleur, il est recommandé de les laisser en place.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des