Pourquoi pas le Complexe Antoine-Hallé?

.
Pourquoi pas le Complexe Antoine-Hallé?
Bien que l'école de la 8e rue porte le nom des Phénix depuis le 1er juillet, c'est encore son ancien nom qui accueille enseignants et élèves à l'entrée. (Photo : L'Hebdo / Bernard Lepage)

OPINION. Mercredi le 2 décembre, en compagnie de M. André J. Bordeleau de la Société d’histoire et de généalogie de Shawinigan et de M. Jean Huard de Appartenance-Mauricie, nous avons rencontré le Conseil d’établissement de l’École des Phénix pour informer les membres du Conseil de notre profond désaccord de  la disparition du nom de l’École Antoine-Hallé et de les inviter à reconsidérer leur  proposition faite au Centre de services scolaire de l’Énergie.

Selon des échos que nous avons entendus et bien conscients de l’attachement des membres du Conseil au nouveau nom pour cette école, « École des Phénix » nous leur avons donc fait une proposition commune permettant de préserver la mémoire de Antoine Hallé comme personnalité d’envergure dans le domaine scolaire de Grand-Mère, en particulier dans les Arts et Métiers, tout en gardant le nom de leur école.

L’immeuble actuel regroupe une école primaire: « École des Phénix », un service de garde en milieu scolaire: « Entre amis », un local de sport de l’École du Rocher « Vélo alpin » ainsi que des locaux d’entreposage du Centre de services scolaire de l’Énergie.

Afin de perpétuer la mémoire d’Antoine Hallé, nous leur avons proposé que cet immeuble porte désormais le nom de « Complexe Antoine-Hallé » dans lequel on y retrouvera  entre autres « L’École des Phénix » et les autres entités nommées ci-haut, tout comme la ville de Grand-Mère, en mémoire d’un ancien maire, monsieur Jacques Marchand, a baptisé du nom de: « Complexe Jacques-Marchand », l’ancienne usine Wabasso dans laquelle on y retrouve différentes entreprises.

Nous espérons une réponse positive de la part des membres du Conseil d’établissement lors de leur assemblée du mois de janvier. Nous nous attendons à ce qu’ils proposent au Centre de services scolaire une résolution demandant de nommer cet immeuble « Complexe Antoine-Hallé ».

Comme monsieur Denis Lemaire l’a déjà dit, le Centre de services scolaire n’aura qu’à entériner cette proposition de compromis qui satisfera, nous l’espérons, les membres du Conseil d’établissement et les citoyens de Grand-Mère désireux de préserver l’histoire de notre ville par la nomination de cet immeuble au nom de monsieur Antoine Hallé.

Nous croyons que cette proposition à la « Salomon » saura rallier toutes les personnes de bonne foi qui ont à cœur l’histoire de notre ville et la préservation du nom de leur école.

-Jean-Pierre Jolivet   

André J. Bordeleau  

Jean Huard  

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Bernard
Bernard
10 mois

Franchement ! Scinder l’immeuble en quatre parties (école, service de garde, local pour Du Rocher, local d’entreposage) afin de justifier le mot « complexe ». C’est vraiment ridicule. Garder le nom « Phénix » ou redonner le nom « Antoine-Hallé », mais pas la notion de pseudo-complexe ridicule. Ça devient une petite guerre politique.