Près de 300 000$ pour éviter la «glissade de l’été»

Par Redaction Shawinigan
Près de 300 000$ pour éviter la «glissade de l’été»

La Table régionale de l’éducation de la Mauricie (TREM) obtient près de 300 000$ du gouvernement du Québec pour les deux prochaines années dans le but de soutenir et d’accompagner les jeunes de la région pendant la période estivale pour éviter la «glissade de l’été».

Cette expression de la « glissade de l’été » fait référence à cette perte des acquis vécue par les élèves pendant la pause estivale. L’interruption scolaire et une baisse de stimulation peuvent s’avérer très problématiques chez certains élèves. Des études démontrent que pour des enfants, le recul des habiletés pendant les vacances pourrait équivaloir à deux mois d’enseignement.

«Ce phénomène déjà bien existant fragilise davantage certains jeunes, par exemple ceux qui ont peu accès aux livres et à des activités permettant d’enrichir leurs expériences pendant cette période», explique Mélanie Chandonnet, directrice générale de la TREM.

De plus, la pandémie que nous vivons a aussi eu son rôle à jouer par rapport à la perte des acquis, dans la mesure où elle a généré des interruptions scolaires. Déjà en septembre 2020, il avait été constaté que tous les étudiants n’étaient pas égaux au niveau de leur degré de savoir après 6 mois de pandémie.

« La pandémie a exacerbé certaines inégalités qui existaient déjà en lien avec la réussite éducative des élèves de la Mauricie. La « glissade de l’été » ou le recul estival des apprentissages est un autre obstacle et notre rôle est de collaborer avec le milieu afin de mettre en oeuvre des facteurs de protection et bonifier notre offre avec les différents partenaires afin de diminuer ses effets », explique le président de la TREM et directeur général du Cégep de Shawinigan, Éric Milette.

Les sommes allouées sur deux ans permettront à la TREM et ses partenaires de déployer des initiatives estivales qui aideront les jeunes à maintenir leurs acquis et à persévérer en vue de leur réussite éducative.

Dans les prochaines semaines, l’équipe de la TREM travaillera  à développer des stratégies avec ses partenaires afin d’exposer davantage de jeunes et leurs familles à des activités significatives, notamment en littératie et en numératie, et ce tout au long de l’été. « Les activités ludiques de littératie et de numératie dans les lieux fréquentés par les jeunes et les familles ainsi que dans les camps de jour viendront aider à freiner la « glissade de l’été », ajoute Mélanie Chandonnet.

Les actions déployées par l’organisation seront annoncées au cours des prochains jours.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires