Près de 45 000$ pour restaurer l’église St-Paul

Par Redaction Shawinigan
Près de 45 000$ pour restaurer l’église St-Paul
L'église St-Paul du secteur Grand-Mère. (Photo : (Photo l'Hebdo du St-Maurice Patrick Vaillancourt))

SOUTIEN. Une aide financière de 44 590$ sera consacrée à la restauration de l’église Saint-Paul, dans le secteur Grand-Mère à Shawinigan.

La députée de Laviolette–Saint-Maurice, Marie-Louise Tardif, en fait l’annonce au nom de la ministre de la Culture et des Communications, Nathalie Roy.

«L’église Saint-Paul joue toujours un rôle de pivot dans la collectivité grandméroise, rappelle la députée de Laviolette–Saint-Maurice, Marie-Louise Tardif. Plusieurs organismes communautaires, en appui à leur communauté, utilisent les locaux au sous-sol. Des bénévoles de qualité, dévoués au mieux-être de la population travaillent avec ardeur et cette subvention leur démontre notre considération pour ce qu’ils font.»

Le projet permettra la réalisation de travaux de restauration de la toiture et des portes de l’église située sur l’avenue de Grand-Mère. Rappelons qu’en décembre 2016, le bris d’un tuyau dans la toiture de l’édifice religieux avait causé des dommages majeurs de près de 700 000$. Dans ce contexte, l’église avait aussi reçu une aide financière du ministère l’an dernier au montant de 278 064$ à pour aider à payer les travaux de rénovation.

Cette fois, la somme consentie provient de l’enveloppe totale de 15 M$ du Programme visant la protection, la transmission et la mise en valeur du patrimoine culturel à caractère religieux récemment annoncée par la ministre de la Culture et des Communications pour l’année 2020-2021. Rappelons que le Programme permet de financer jusqu’à 80% des coûts des projets ayant préalablement fait l’objet d’un processus de sélection du Conseil du patrimoine religieux du Québec.

«Le patrimoine culturel à caractère religieux est intimement lié à notre histoire et à notre identité, et il est au coeur de nos villes et villages, mentionne Nathalie Roy, ministre de la Culture et des Communications. Restaurer les bâtiments et leurs objets nous permettra d’en préserver les attraits historiques et de contribuer à la fierté des communautés qui les ont vus naître. En conservant ainsi le patrimoine bâti québécois, notre gouvernement concourt du même souffle à la relance économique et fait en sorte que les artisans et ouvriers puissent se remettre au travail à la grandeur du Québec. Je suis donc très heureuse de notre investissement qui a de belles retombées non seulement pour notre histoire et notre culture, mais également pour notre économie.»

«Nous sommes heureux de l’annonce de l’enveloppe budgétaire de 15 M$ accordée pour la restauration du patrimoine culturel à caractère religieux. Les projets rendus possibles grâce aux investissements gouvernementaux génèrent d’importants effets structurants, tant sur le plan des communautés locales que sur les plans professionnel et culturel», ajoute Josée Grandmont, présidente du Conseil du patrimoine religieux du Québec.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des