Projet commercial à l’angle Trudel et de la Montagne: ouverture au printemps

Photo de Bernard Lepage
Par Bernard Lepage
Projet commercial à l’angle Trudel et de la Montagne: ouverture au printemps
L'intersection de la rue Trudel et de l'avenue de la Montagne aura cet aspect au début du mois de mai prochain. (Photo : Courtoisie)

AFFAIRES. La reconversion du centre de services Garnier en dépanneur, pharmacie, lave-auto et station-service sonnera la fin du comptoir et du guichet automatique que la Caisse Desjardins du Centre-de-la-Mauricie y maintenait depuis des décennies.

En septembre dernier, L’Hebdo annonçait en primeur le développement d’un complexe commercial de 3 millions$ à l’angle de la rue Trudel et de l’avenue de la Montagne. Le promoteur montréalais Denis Panori a depuis modifié certaines composantes du projet. Si l’ancienne station-service Pétro T a été rasée tel que prévu, l’édifice qui abritait le point de services Desjardins, lui, a été maintenu.

Il accueillera vers la fin du mois d’avril une pharmacie Uniprix, celle-là même située non loin de là, sur le chemin Saint-Gérard-des-Laurentides, propriété d’Yves Bordeleau et Julie Houle. D’une superficie de 2250 pieds carrés, la nouvelle pharmacie gagnera environ 25% de plus d’espace que les installations actuelles. Son entrée donnera sur la rue Trudel tandis que le dépanneur Proxi, le lave-auto et la station-service Esso feront face à l’avenue de la Montagne.

Le bâtiment sera agrandi de 1500 pieds carrés du côté du stationnement, ce qui permettra au dépanneur d’offrir un service au volant pour du café, des beignes et des sandwiches. À l’intérieur, Proxi aménagera aussi une grande section de mets prêts à manger.

Sous la bannière Esso, la station-service sera dotée de trois pompes et le lave-auto sera assez long pour permettre à une seconde voiture d’amorcer son nettoyage avant que la précédente n’ait terminé le sien.

À noter que le terre-plein qui sépare présentement les terrains de la caisse et de l’ancien Pétro T sera retiré pour créer un espace commun de plus d’une trentaine de places de stationnement. Le site sera accessible par Trudel et de la Montagne mais également par l’avenue Laflèche.

Desjardins: la Covid-19 a accéléré la décision

À l’origine, la Caisse Desjardins du Centre-de-la-Mauricie prévoyait conserver un point de services dans le projet commercial de Denis Ponari mais la crise sanitaire ayant considérablement modifié les habitudes des membres, elle a revu sa décision.

«Depuis cinq ans, les transactions dans nos guichets automatiques ont diminué de 41% et de 39% au comptoir. Et juste en 2020 avec la Covid-19, c’est une réduction de 25% qui a été enregistrée dans les deux services», explique Denis Guay, directeur général de l’institution financière.

Il souligne qu’à la mi-janvier, les 134 membres qui se rendaient plus régulièrement au centre de services Garnier ont été appelés individuellement pour les informer de la décision. «Ils comprennent mais ils sont déçus parce qu’on bouscule leurs habitudes. Mais en même temps, ils nous ont remerciés de les avoir informés. Ils ont trouvé notre démarche respectueuse.» Une bonne partie des membres se faisait du souci pour le sort de la préposée qui assurait le service au comptoir depuis plusieurs années. «On leur a dit qu’on gardait Claudette. Elle est bien connue et appréciée et elle va rester avec nous», a promis Denis Guay.

Avec cette fermeture, la Caisse Desjardins du Centre-de-la-Mauricie compte maintenant 15 guichets automatiques et 7 points de services. «Nous n’avons pas d’autres plans de fermeture pour l’instant mais c’est sûr que c’est notre responsabilité de bien gérer notre réseau. La réalité aujourd’hui, c’est que 97% des transactions sont automatisées sur Accès D», conclut le directeur général.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires