Quand jouer dehors favorise la persévérance scolaire

Photo de Bernard Lepage
Par Bernard Lepage
Quand jouer dehors favorise la persévérance scolaire
L’ambiance est à la fête le 31 janvier à l’occasion d’une compétition amicale entre les élèves de l’école secondaire des Chutes pour souligner officiellement l’inauguration de leur parc à neige (Photo : (Photo L'Hebdo - Bernard Lepage))

La concentration Trampoline et sports d’hiver compte maintenant quatre classes

NEIGE.  Implantée il y a quatre ans et ne comptant alors qu’une seule classe, la concentration Trampoline et sports d’hiver de l’école secondaire des Chutes (ESDC) ne cesse de gagner en popularité comme en fait foi la centaine d’élèves qui y sont maintenant inscrits.

Le 31 janvier dernier, même si la température frôlait les – 30 degrés Celsius, les adolescents dévalaient chacun leur tour le parc à neige aménagé derrière l’école. Pour l’occasion, on remarquait même la présence de l’ex-Olympien et participant aux X-Games, le Saint-Bonifacien Alex Bellemare, qui était là pour quelques démonstrations.

La bute artificielle est le résultat d’un beau travail d’équipe avec les enseignants et les élèves des départements de Mécanique d’engins de chantier et de Mécanique industrielle de construction et d’entretien du Carrefour Formation Mauricie.  En 2018, les premiers ont créé un monticule en terre qui n’attend que les premières chutes de neige tandis que les seconds ont fabriqué les modules sur lesquels les jeunes peuvent exercer leurs talents en ski ou en planches à neige.

Il y a quatre ans, la Commission scolaire de l’Énergie s’était adjoint l’expertise de Francis-Olivier Jutras, de l’entreprise Adrénaline urbaine, un spécialiste du sport de planche et du coaching avec les jeunes. Avec l’équipe de Gymnigan, l’entraîneur a développé un programme permettant aux élèves de dépenser leur énergie en pratiquant un sport qui les passionne, un élément de motivation qui favorise la persévérance scolaire.

«Avec  ce parc à neige, l’objectif était de permettre aux élèves de se développer dans une discipline qui gagne en popularité, et ce, dans un environnement sécuritaire et adapté à chacun. Le ski et la planche à neige sont des sports stimulants qui favorisent la créativité, la confiance, la persévérance, et l’autonomie», mentionnait Francis-Olivier Jutras en entrevue avec L’Hebdo.

À l’automne et au printemps, les élèves travaillent au gymnase en utilisant les trampolines pour développer diverses habiletés (coordination, impulsion, mobilité du corps, équilibre, orientation spatiale, etc.) nécessaires dans la pratique des sports de planche. «Quand ils arrivent sur le parc à neige, ils ont déjà une bonne base», explique François-Olivier Jutras.  Les jeunes complètent leur formation par 4 journées au centre de glisse Vallée du Parc durant la saison hivernale.

L’entraîneur estime qu’environ la moitié de la centaine d’élèves de la concentration arrive avec déjà un bon bagage sportif. «C’est ça la beauté de la chose, il y en a qui n’ont jamais fait de sports de planche. On les prend vraiment à l’initiation et puis, on les fait évoluer tout au long de la concentration. Pour ma part, ces sports ont d’ailleurs été une partie prenante de mon éducation», termine François-Olivier Jutras

Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Joane Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Joane
Invité
Joane

Bravo excellent reportage! Et bravo de reconnaître le travail que fait Francis-Olivier Jutras, il fait vraiment la différence auprès de ses jeunes. Merci la belle mission d’ Adrénaline Urbaine ! Merci l’Hebdo de nous faire découvrir ce bel initiative.