Que se passe-t-il en ville?

Photo de Patrick Vaillancourt
Par Patrick Vaillancourt
Que se passe-t-il en ville?
Hôtel de ville Shawinigan.

SHAWINIGAN. Voici les points en rafale qui ont retenu notre attention lors de l’assemblée publique de la Ville de Shawinigan du mois de mai.

Entente avec Trois-Rivières pour la sécurité incendie

La Ville de Shawinigan s’est entendue avec la Ville de Trois-Rivières pour une entraide pour la sécurité incendie. Le mois dernier, une entente avec la municipalité de Saint-Boniface avait été annoncée. Ces ententes sont pour permettre une meilleure utilisation des ressources et le partage d’équipement et de ressources matérielles et humaines en matière d’incendie.

Un réseau de bornes électriques en Mauricie

Le gouvernement provincial a récemment annoncé un octroi de plus de 242 000$ pour l’implantation d’un réseau de bornes de recharge pour véhicules électriques en Mauricie via le Fonds d’appui au rayonnement des régions (FARR). Les élus de Shawinigan ont annoncé en séance publique une entente intermunicipale pour ce projet, et elle contribuera à la hauteur de 8463,59$. Le projet consiste en l’implantation de 43 bornes de recharges à Shawinigan, à La Tuque, et dans les MRC de Maskinongé, des Chenaux et Mékinac. «C’est ce genre de projet qui doit être mis de l’avant par le FARR. Toute la région s’est mise d’accord pour ce projet. C’est exactement ce qu’on veut si on souhaite attirer des gens en Mauricie qui ont des voitures électriques», précise le maire de Shawinigan Michel Angers.

Contrat de gestion pour la marina de Grand-Mère

C’est l’entreprise Gestion Nauti-Cité inc. Qui sera responsable de la gestion et de l’exploitation de la marina du secteur Grand-Mère. Cette entreprise est notamment responsable des marinas de Lachine et de Laval. Les profits seront divisés en part égale entre la Ville et la compagnie. Toutefois, s’il survient un déficit, c’est Gestion Nauti-Cité qui assumera la totalité des pertes. «Cet exploitant est habitué pour gérer des marinas, alors c’est sécurisant. Nous avons une entente à long terme ce qui permet une certaine stabilité», explique le maire Angers.

La nouvelle eau potable à l’automne prochain

Une directive de changement a été adoptée par les élus pour les usines de traitement de l’eau potable au lac à la Pêche et au lac des Piles d’un montant de près de 200 000$. Le maire Angers assure qu’il s’agit de la dernière directive de changement pour ce chantier. Le montant à ce jour pour ce projet est de 61,5 M$ alors que le règlement d’emprunt qui avait été adopté était de 65,5 M$. «On est assez content du résultat», exprime le maire Angers. Une période de rodage devrait débuter en juin prochain pour ces deux nouvelles usines de traitement de l’eau, et les Shawiniganais pourront goûter la nouvelle eau coulant du robinet à l’automne prochain.

Lavage des embarcations au lac des Piles

Le conseil municipal a désigné trois emplacements où il sera possible de faire laver les embarcations motorisées et non motorisées pour le lac des Piles. Il s’agit de la marina de Grand-Mère, à Shawinigan Marine au secteur de Saint-Gérard, et chez Bateaux Jean Nobert situé sur le chemin Sainte-Flore. Les détenteurs d’embarcations doivent obtenir un certificat de lavage valide avant une mise à l’eau au lac des Piles. Il est possible d’obtenir plus d’information à l’adresse www.shawinigan.ca/lavagebateaux.

Encore de la grogne au secteur Lac-à-la-Tortue

Pas moins de cinq résidents du secteur Lac-à-la-Tortue ont questionné les élus concernant le chantier pour l’assainissement des eaux et des égouts du secteur, tantôt à propos de l’état des rues qui n’ont pas été asphaltées avant l’hiver, que les problèmes d’accumulation d’eau qu’il y a pu avoir sur différents terrains.  «Le citoyen Alain Gervais a notamment lancé au maire Angers : «On va les avoir mérités les égouts!» Un autre citoyen a même demandé à la Ville de faire une demande pour une enquête publique. Le maire Angers a réitéré que la Ville ne pouvait faire des travaux alors qu’il existe un chantier de construction à un endroit, et que la Ville allait évaluer les recours lorsque les travaux seront terminés.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des