Québec Solidaire lance sa campagne mauricienne

Par Redaction Shawinigan
Québec Solidaire lance sa campagne mauricienne
(Photo : (Photo gracieuseté))

LANCEMENT. Les quatre candidats de Québec Solidaire de la région de la Mauricie ont procédé au lancement de la campagne «Populaire» du parti. Ils se sont installés au centre-ville de Trois-Rivières pour les prochaines semaines.

Les quatre candidats de la région ont été présentés, soit Valérie Delage (Trois-Rivières), Simon Piotte (Maskinongé), Steven Roy Cullen (Champlain) et Christine Cardin (Laviolette-St-Maurice).  Ils ont livré avec fébrilité des discours devant une salle bondée de sympathisants venus inaugurer le local.

Les candidats solidaires de la région sont déjà sur le terrain et entendent offrir une option sérieuse aux Mauriciens désirant voir leur région prospérer de manière équitable, solidaire et durable.

«On travaille depuis des mois à cette campagne, il importait de sortir des blocs de départ dès le déclenchement de l’élection», a expliqué Steven Roy Cullen.

 Valérie Delage, qui mène une campagne active sur le terrain depuis plusieurs semaines, a insisté sur son parcours de militante. «Après plus de 20 ans d’engagement pour la protection de l’environnement, pour la justice sociale, pour l’inclusion et pour la lutte aux inégalités, je me rends compte aujourd’hui que le changement en profondeur auquel j’aspire passe nécessairement par l’engagement politique.»

Elle soulève par ailleurs le risque de voir les enjeux environnementaux souffrir d’un manque d’attention dans la campagne qui s’annonce, «un enjeu qui risque de passer sous silence si des gens comme nous ne s’assurent pas de nous rappeler qu’il y a urgence d’agir», s’est-elle inquiétée.

 Simon Piotte a quant à lui abordé plusieurs enjeux, dont la souveraineté et l’environnement, mais il s’est surtout attardé aux questions d’agriculture. «Ma circonscription compte pour la moitié des fermes en Mauricie, je veux profiter de la campagne pour parler de mesures concrètes pouvant favoriser une plus grande diversité de produits agricoles locaux dans nos commerces», a-t-il fait valoir.

M.Piotte a déjà commencé à sillonner sa circonscription sur son vélo et dit vouloir «semer les graines du changement dès aujourd’hui».

Christine Cardin a évoqué son parcours personnel pour expliquer sa motivation à se lancer en politique. Mère de trois enfants et terminant actuellement un Baccalauréat en psychologie à l’Université du Québec à Trois-Rivières, Mme Cardin dit avoir eu son déclic pour la politique lors de la grève étudiante de 2012.

Évoquant l’engagement de Gabriel Nadeau-Dubois lors de la mobilisation étudiante, la candidate s’est remémorée avoir alors eu «la vision d’un Québec plus progressiste». Impliquée socialement, ayant notamment été famille d’accueil pour des étudiants étrangers, Mme Cardin a conclu son allocution en s’engageant «à lutter pour une éducation de qualité, pour l’égalité entre chacun, pour des énergies renouvelables et pour une croissance de sa circonscription qui se fera au nom du respect et d’un avenir meilleur».

De son côté, Steven Roy Cullen a axé son intervention sur les questions économiques. «Je trouve ça drôle quand nos adversaires nous disent que nous ne sommes pas assez économiques. L’économie doit servir la société et l’environnement et non l’inverse».

Dénonçant les subventions consenties à Bombardier, il a aussi soutenu que «le véritable chantier du 21e siècle n’est pas un chantier type Plan Nord mais celui de la transition économique et écologique tant espérée par une large part de la société». Il a également promis des annonces «audacieuses et ambitieuses» de la part du parti dans les semaines qui viennent.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des