Quel système de ventilation choisir?

Par Kim Simard
Quel système de ventilation choisir?

Pendant des années, l’ouverture des fenêtres en été était considérée comme le principal système de ventilation résidentiel. De nos jours, les systèmes de ventilation ont grandement évolué et l’éventail de choix s’est varié. Bien que plusieurs ne jugent pas nécessaire de se doter d’un système de ventilation, il faut souligner que leur contribution à notre bien-être est beaucoup plus importante qu’il n’y paraît. Un apport d’air frais suffisant à l’intérieur de votre maison est essentiel pour votre santé et celle de votre famille. Il prévient l’apparition de moisissures et de maladies respiratoires. Toutefois, afin d’être efficace, il faut être en mesure de choisir le système de ventilation convenant à nos besoins.

Ventilation naturelle– Dans ce système, aucun ventilateur n’est partie prenante de l’opération.  L’air se déplace grâce aux différences de pression dues au vent qui existent entre les façades du bâtiment et grâce à la différence de masse volumique en fonction de sa température, c’est le tirage thermique ou l’effet cheminée. La circulation de l’air est donc totalement naturelle !

Ventilation mécanique contrôlée simple flux autoréglable– On parle de ventilation simple flux lorsque soit l’amenée d’air (pulsion), soit l’évacuation d’air (extraction) est réalisée grâce à un ventilateur. L’air vicié est extrait de ces pièces, puis expulsé à l’extérieur de la maison. Dans les pièces de vie comme le salon ou les chambres, se trouvent des grilles d’aération autoréglables, permettant de moduler manuellement le débit d’air apporté en permanence à l’intérieur du logement, en les fermant ou les ouvrant plus ou moins. C’est un modèle bon marché et accessible, facile à installer et à entretenir. De plus, bien qu’il ne soit pas très bruyant, il est possible d’installer le caisson dans vos combles ou votre buanderie afin d’éviter toute pollution sonore. Enfin, elle consomme peu d’énergie, mais elle peut engendrer une certaine perte de chaleur comme elle ne prend pas en compte la température ou le taux d’humidité dans la maison ou à l’extérieur.

Ventilation mécanique contrôlée simple flux hydroréglable– Ce système détecte automatiquement l’humidité de votre logement, et adapte la puissance d’aspiration des bouches d’extraction en conséquence. Quand vous préparerez un repas ou prendrez une douche, les bouches d’aspiration s’ouvriront pour évacuer l’excès d’humidité. Puis, elles se refermeront légèrement afin de limiter le refroidissement de l’air de la pièce. Ainsi, l’air humide chargé en mauvaises odeurs est évacué, mais vous ne gaspillez pas d’énergie de chauffage. Il faut toutefois prendre en compte que l’installation est plus onéreuse puisqu’elle nécessite parfois des travaux pour l’installation des conduits de ventilation. Sachez qu’il est possible d’obtenir de l’aide financière pour ce type de système de ventilation.

Ventilation mécanique contrôlée double flux– Contrairement aux deux systèmes précédents, celui-ci est capable de brasser l’air de votre habitation et de réutiliser les calories présentes dans l’air extrait pour vous en faire profiter. En outre, elle est équipée de filtres qui protègent l’échangeur thermique contre le risque d’encrassement et qui améliorent également la qualité de l’air intérieur en freinant l’arrivée de poussières ou de pollens. Vous vivrez non seulement dans une maison mieux chauffée, mais aussi dans une atmosphère plus saine. Il est cependant conseillé d’installer ce type de ventilation dans une maison neuve, car dès le départ, les plans intègrent la place nécessaire pour l’équipement et les gaines dans lesquelles l’air va circuler.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des