Quelle est la différence entre un paysagiste et un architecte-paysagiste?

Quelle est la différence entre un paysagiste et un architecte-paysagiste?

Dans le domaine de l’aménagement paysager, plusieurs corps de métiers peuvent intervenir dans un projet. Bien qu’ils soient tous assez distincts, certains d’entre eux peuvent être confondus. C’est principalement le cas de l’architecte-paysagiste et du paysagiste. Bien que les titres soient similaires, ce sont deux emplois très différents, puisqu’ils ne nécessitent pas le même niveau d’étude, les mêmes compétences et n’impliquent pas les mêmes tâches.

Planification et gestion de projet

L’architecte-paysagiste est l’un des acteurs principaux dans tout projet d’aménagement paysager, qu’il s’agisse d’un petit projet résidentiel ou d’un programme d’urbanisme à plus grande échelle. Il est présent du début à la fin. Il doit planifier et gérer plusieurs aspects d’un projet, comme la conception, le budget, les ressources humaines, les matériaux, le respect de diverses normes juridiques et environnementales, la surveillance du chantier, etc. Son travail consiste par ailleurs à garantir la conformité entre les plans qu’il a dessinés et les travaux qui sont réalisés à partir de ceux-ci.

Cette spécialisation architecturale nécessitant des études universitaires implique de solides connaissances dans différents domaines, particulièrement l’environnement et l’architecture. Il faut également connaître, la biologie végétale, la composition des sols, la culture, le terrassement et tout ce qui s’avère pertinent pour ce genre de projet.

Tout à l’opposé, le paysagiste, aussi appelé jardinier-paysagiste, consiste plutôt en un métier technique qui requiert de la force et de l’endurance physiques, de l’habileté manuelle, un sens de l’observation, de la minutie et même un sens artistique. Son intervention dans un projet se limite à sa présence sur le terrain, où il prépare notamment les sols, les plantes, les arbres, les arbustes ainsi que la pelouse.

Aménagement paysager

Dans le cadre d’un projet d’aménagement paysager, l’architecte-paysagiste doit d’abord analyser le paysage existant et les caractéristiques du milieu, comme le type de sol, la forme du terrain et l’ensoleillement. À partir des données collectées, de divers éléments à respecter, ainsi que des besoins, intérêts et goûts du client, il pourra donc concevoir un plan d’aménagement précis. Cela inclut la sélection des plantes, des matières et des formes qui constitueront le nouvel aménagement. Il veillera ensuite à sa mise en application, comme nous l’avons mentionné plus haut, en accordant une attention particulière à la qualité des travaux et à la cohérence de l’aménagement par rapport au reste de l’environnement.

De son côté, le paysagiste participera à la réalisation des travaux. Ses compétences incluent d’ailleurs la construction d’un réseau d’irrigation, la réalisation d’un terrassement ou encore l’aménagement de murets et de dallages. Son travail doit toutefois se baser sur les directives de l’architecte-paysagiste. Une fois les travaux terminés, le paysagiste peut effectuer les tâches d’entretien, comme l’élagage, le désherbage et les autres soins à apporter aux plantes.

En somme, contrairement à ce que l’on pourrait croire, l’architecte-paysagiste et le paysagiste remplissent des tâches et des fonctions totalement différentes, même s’ils travaillent dans le même milieu et qu’ils sont amenés à collaborer. Alors que l’architecte-paysagiste étudie les plans de paysage, qu’il crée et réorganise des espaces extérieurs divers, le paysagiste aménage ces mêmes paysages et exécute les travaux.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des