Record de générosité à Shawinigan

Photo de Patrick Vaillancourt
Par Patrick Vaillancourt
Record de générosité à Shawinigan
L’équipe du CAB Trait d’union. (Photo : courtoisie)

GÉNÉROSITÉ. Plus de 117 000$ ont été remis au Noël du pauvre par le Centre d’action bénévole (CAB) le Trait d’union de Shawinigan, un record absolu en 35 années de participation alors que le record précédent était de 77 000$.

Pour le directeur général du CAB Mathieu Gélinas, deux éléments contribuent à la réussite de cette année : la campagne «Parraine ta famille de Shawi», et la tenue du barrage routier qui était incertain pendant plusieurs semaines.

Lancée le 1er octobre dernier conjointement avec le Centre d’action bénévole de Nicolet, la campagne virtuelle de dons en ligne «Parraine ta famille» organisée par le Centre d’action bénévole Trait d’Union a suscité un intérêt plus qu’espéré auprès des entreprises et organismes de la région. «La réponse des entreprises et des citoyens à notre campagne a été au-delà de nos espérances. La majorité des entreprises sollicitées a parrainé une et souvent plusieurs familles d’ici. C’était une campagne virtuelle, mais ce genre de campagne ne lève pas si on n’a pas de jus de bras. Le fait qu’on humanise le don pour l’associer à une famille, ça fait que rapidement, on a vu les dons arriver à coup de 50 et 100$. C’était impressionnant!», commente Mathieu Gélinas.

Le barrage routier à lui seul aura permis de récolter 32 232$. Au départ, la Ville de Shawinigan ne voulait pas autoriser la tenue de barrage routier, mais suite aux initiatives des Villes de Trois-Rivières et de Nicolet, le directeur du CAB Trait d’union a relancé la Ville de Shawinigan qui a finalement donné son autorisation. «C’était facile d’adapter les mesures pour les conditions sanitaires. Le défi était de trouver 75 personnes à la dernière minute. Le fruit de nos efforts et l’acharnement ont fait qu’on a fracassé notre record, et que le Centre Roland-Bertrand peut aussi faire son barrage routier annuel. C’est de l’argent qui aurait dormi, les gens voulaient donner et ils étaient contents de donner.»

M. Gélinas avait un fort pressentiment que les gens seraient au rendez-vous. «J’avais un objectif caché de 100 000$ dans ma tête, mais plusieurs personnes n’y croyaient pas. On a essayé de créer un mouvement de mobilisation. La réussite a été en raison de beaucoup de travail.»

En ce contexte particulier où toutes les activités sur le terrain ont été mises de côté (vente de tartes au sucre, sollicitation en personne, expovente à la Plaza de la Mauricie, etc.), le CAB a dû se réinventer et adapter ses activités de financement en raison du COVID-19.

Le Noël du Pauvre est un organisme à but non lucratif qui vient en aide aux personnes en difficulté de la région Mauricie-Centre-du-Québec à l’occasion de Noël. Pour la 62e édition, 705 810 $ ont été amassés, un record pour l’organisme!

Le directeur ajoute qu’en cette année particulière, il ne faut pas que les gens hésitent pour cogner à la porte pour avoir de l’aide, et certaines personnes devront laisser leur orgueil de côté. «Une personne qui a travaillé toute sa vie et qui s’est trouvée sur le chômage pendant une bonne partie de l’année n’est pas habituée de demander de l’aide. C’est important qu’ils viennent nous voir et on peut les aider.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires