Rencontre Angers-Bruneau: l’avenir du CNVR au menu

Photo de Bernard Lepage
Par Bernard Lepage
Rencontre Angers-Bruneau: l’avenir du CNVR au menu
Comme il l'avait fait avec François Philippe Champagne vendredi dernier, Michel Angers a rencontré les journalistes régionaux avec la candidate bloquiste Jacynthe Bruneau au terme de leur rencontre à l'Hôtel de ville. (Photo : L'Hebdo – Bernard Lepage)

POLITIQUE. C’était au tour mercredi de la candidate du Bloc Québécois dans Saint-Maurice –  Champlain de rendre visite au maire de Shawinigan dans le cadre de la campagne électorale fédérale.

Comme  il fallait s’y attendre, une bonne partie de la discussion entre Jacynthe Bruneau et Michel Angers a tourné autour de l’avenir des quelque 2000 emplois au Centre national de vérification et de recouvrement (CNVR) que la mise en place d’un rapport d’impôt unique au Québec mettrait en péril selon les détracteurs de la proposition.

Appuyé par le Bloc Québécois, le rapport d’impôt unique n’est encore qu’une hypothèse a d’emblée déclaré Jacynthe Bruneau.  «Je comprends les inquiétudes. Je respecte la liberté d’expression des gens, leur droit de manifester, mais je souligne que ce n’est pas la première fois que cet enjeu s’invite dans une campagne électorale ici. Je rappelle aussi que François Philippe Champagne a déclaré que maintenant que le Conseil du trésor a approuvé la construction du nouveau centre, advienne que pourra, ces emplois sont là pour rester», a poursuivi la candidate bloquiste.

Jacynthe Bruneau a tout de même ajouté que comme députée, elle s’engagerait à défendre les emplois dans son comté, même auprès des instances de son parti. «Ces gens-là sont importants pour moi et je me battrai pour eux.»

À ses côtés, le maire Angers a réitéré qu’il ne donnerait son appui à aucun candidat dans cette campagne électorale. «Pour moi, peu importe qui sera là, j’ai besoin pour la Ville de Shawinigan qu’un nouveau centre se construise et que 2500 d’emplois bien rémunérés restent ici. En aucun temps, je ne veux que ces emplois soient dispersés un peu partout au Québec. J’ai déjà joué dans ce film», a-t-il déclaré.

Il s’est dit heureux d’entendre la candidate bloquiste s’engager à se battre pour la population de son comté en premier lieu si elle était élue le 20 septembre. «L’important pour moi, c’est d’avoir un vis-à-vis au fédéral qui comprend les enjeux et qui pense d’abord et avant tout aux gens et aux citoyens de Shawinigan. Moi, je n’en ai pas de ligne de parti et je n’en veux pas», a conclu le maire.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires