Repêchage de la LNH: Une seule équipe n’a pas contacté l’espoir Mavrik Bourque

Repêchage de la LNH: Une seule équipe n’a pas contacté l’espoir Mavrik Bourque

HOCKEY. Mavrik Bourque figure parmi les meilleurs espoirs québécois en vue de la prochaine séance de sélection de la Ligue nationale de hockey. La Centrale de recrutement du circuit Bettman le considère d’ailleurs comme le 22e plus bel espoir en Amérique du Nord.  

Lorsque nous l’avons joint par téléphone, le Plessisvillois a fait savoir qu’il avait discuté avec 30 des 31 formations de la LNH. Avec certaines équipes, il a même eu plus d’un ou de deux entretiens. «Ça s’est fait sur Zoom ou par Facetime», a-t-il dit. La plupart du temps, les organisations étaient représentées par plus de cinq hommes de hockey.

Pour une question de respect, de son propre aveu, il a refusé de dévoiler l’équipe qui l’a ignoré. Il a cependant mentionné que les dirigeants des Canadiens de Montréal ont discuté avec lui.

Peu importe, il ne devrait pas patienter bien longtemps avant d’entendre son nom au prochain repêchage de la LNH. Il considère qu’il «mérite» d’être réclamé en première ronde, mais en même temps il n’en fait pas une obsession.

Pas plus que la destination. Il aime l’hiver, donc la Floride et la Californie, entre autres, ne s’avèrent pas des endroits plus attrayants pour lui. «Comme ça a été le cas lors de ma sélection chez les juniors, j’irai où on me choisira. Je suis prêt à aller n’importe où», a lancé le porte-couleurs des Cataractes de Shawinigan.

Un repêchage virtuel

Comme tous les autres circuits de sport professionnel, la LNH a vu son calendrier chambouler en raison de la pandémie de la COVID-19. Le prochain repêchage devait initialement se tenir à la fin du mois de juin, à Montréal. Il aura vraisemblablement plutôt lieu de façon virtuelle. La date exacte n’a pas été arrêtée, alors que la loterie, déterminant les premiers rangs de sélection, devrait avoir lieu le 26 juin.

Mavrik Bourque n’est pas trop déçu de vivre sa séance de sélection sur Internet, mais il trouve «ça plate» toute l’incertitude qui entoure l’événement. «On ne connaît pas la date, a-t-il déploré. Et son report entraînera l’annulation de plusieurs événements, dont le tournoi des recrues. Tout ça est bien dommage.»

Peu importe l’incertitude entourant les activités de la LNH, Mavrik Bourque continue son entraînement afin d’être prêt à l’ouverture de la prochaine saison.

Au cours de la dernière campagne, il n’a disputé que 49 rencontres en raison d’une blessure à un pouce. Lorsqu’il a été rétabli et qu’il était prêt à effectuer un retour au jeu, le Québec a été mis sur pause en raison de la pandémie.

Il est désormais en très grande forme et il poursuit son entraînement en gymnase. Habituellement, il recommence à fouler la surface glacée à la fin du mois de juin. Il espère que les arénas seront accessibles à ce moment.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des