Rogers courtise les abonnés de Cogeco

Photo de Bernard Lepage
Par Bernard Lepage
Rogers courtise les abonnés de Cogeco

AFFAIRES. Ne se laissant pas décourager par le refus de l’actionnaire de contrôle de vendre l’entreprise, Rogers entreprend une campagne de séduction auprès des abonnés de Cogeco dont elle reluque les activités au Canada.     

Le géant des télécommunications a entamé une démarche de relations publiques auprès de marchés où Cogeco est présent, dont la Mauricie. «Nous avons beaucoup de respect pour la famille Audet», lance d’entrée de jeu en entrevue téléphonique Édith Cloutier, présidente de Rogers au Québec.

Fondée à Trois-Rivières en 1957, Cogeco a fait l’objet d’une offre hostile  en septembre de la part de Altice USA et Rogers au montant de 10,3 milliards$, dont 800 millions$ iraient à la famille Audet en échange de ses actions à droit de vote multiple.

Pour Édith Cloutier, les abonnés de Cogeco se doivent de connaître les bénéfices qu’ils en tireraient si l’offre de Rogers venait à être acceptée. La multinationale torontoise s’engage notamment à créer 300 nouveaux emplois et à investir 3 milliards$ au cours des cinq prochaines années au Québec, dont la moitié dans le réseau.

Ces investissements comprennent le déploiement de la 5G sur 95% du territoire québécois. Concrètement, les abonnés qui profitent d’une vitesse de téléchargement de 120 Mbps passeraient à 1000 Mbps (1 gigabit). «On parle ici de rehaussement de services pour les abonnés de Cogeco», souligne Édith Cloutier en évoquant des maisons connectées de nouvelle génération, de service télé IP, de recherche vocale pour les applications les plus populaires, de système de domotique qui permet de protéger sa résidence à distance, etc.

Rogers entend aussi poursuivre les engagements de Cogeco afin d’offrir la haute vitesse dans les communautés rurales. À ce sujet, l’entreprise fondée par Ted Rogers s’engage à connecter 100 000 foyers additionnels au Québec.

À ceux qui craignent que Cogeco ne perde sa couleur québécoise, Édith Cloutier rappelle que Rogers est déjà présent dans la Belle Province depuis 35 ans – elle détient notamment la marque Fido – et compte 2 millions de clients et 3000 employés.

Soulignons que Cogeco compte environ 1,8 million d’abonnés au Québec et en Ontario. Sur le marché provincial, l’entreprise est présente dans les régions de la Mauricie, du Centre-du-Québec, des Laurentides, de l’Estrie, de la Beauce et de l’Est du Québec.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires