Samuel Chenard: entrepreneur du mois

Par superadmin

Âgé de 25 ans, Samuel Chenard a été nommé «entrepreneur du mois» par le magazine prisé du marketing et des communications InfoPresse. Un clin d’œil fort apprécié pour ce designer shawiniganais et co-créateur de l’application mobile YourExtraLife.

«J’ai des amis qui travaillent là-bas et j’ai su que mon nom avait été proposé. Ensuite, j’ai reçu un appel et on m’avisait que j’avais été choisi», relate avec plaisir le jeune entrepreneur qui a créé la nouvelle application mobile chouchou d’Apple, YourExtraLife (YEL) avec trois de ses amis. Ce jeu mobile permet de pimenter la vie des utilisateurs au moyen de multiples défis dans divers branches thématiques.

Une belle reconnaissance

«C’est certainement une belle claque dans le dos et ça paraît pas mal bien sur un CV», ajoute-t-il concernant cette mention qu’il partage avec une autre jeune entrepreneure, Fauve Doucet, dans un des magazines de communication et marketing le plus lu par la communauté. Outre un bref aperçu de son parcours entrepreneurial, le texte parle aussi du mentor de Samuel, Albert Dang-Vu et du concept entourant le jeu mobile dont il a accouché en juin.

«Disons que ça a suscité des commentaires de mes proches et plusieurs collègues de l’université m’ont aussi écrit pour me féliciter. C’est une super reconnaissance!», indique-t-il. Également, Samuel mentionne avoir gardé la surprise jusqu’à tout récemment avant d’annoncer la nouvelle à sa grand-maman, la Shawiniganaise Cécile Dargis.

La fierté de grand-maman

«À 97 ans, ma grand-mère a plutôt de la difficulté à saisir sur quoi je travaille exactement», rigole l’entrepreneur, mais «elle est pas mal fière de son petit-fils!» D’ailleurs, Samuel Chenard et le reste de l’équipe de YEL se dirigeront prochainement du côté de San Francisco, histoire de faire des rencontres d’affaires et d’élargir leur réseau de contacts à l’international.

Silicon Valley retiendra, entre autres, l’attention du quatuor composé de Philip Barclay, Samuel Dion-Girardeau et Gheorghita Catalin Bordianu alors que les créateurs voient grand pour l’avenir de leur jeu mobile. Pour résumer la mentalité de l’entrepreneur shawiniganais: «En surf comme en affaires, il faut voir plus loin que le Québec et viser Hawaï (le top) pour exceller!», image-t-il.

Pour en savoir plus sur la création du designer, le jeu YEL, visitez la page de l’application mobile.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires