Sans surprise, Corriveau demeure détenu

Par superadmin

Sans surprise, le procureur de la couronne s’est objecté à la remise en liberté d’Andrew Corriveau. Celui que l’on surnomme désormais le fugitif de Shawinigan reviendra en cour mercredi prochain pour fixer les dates de ses nombreux procès à venir.

«Au total, c’est près d’une quinzaine de chefs d’accusation dans différents dossiers. Certains datent déjà, d’autres sont liés aux récents évènements. Chose certaine, nous n’avons pas l’intention de plaider coupable dans tous les dossiers. On souhaite que ça se règle rapidement, mais plusieurs dossiers se termineront en procès», a expliqué son avocat maître Alain Blanchard.

Menotté aux poignets et aux chevilles, Corriveau a été conduit au Palais de Justice de Shawinigan vers 13h45. Moins de trente minutes plus tard, il comparaissait devant la juge.

Dans le box des accusés, Andrew Corriveau a fondu en larmes lorsqu’il a aperçu les membres de son entourage, dont sa copine et son enfant. Tout au long de la comparution, il est demeuré silencieux.

Plusieurs mandats d’arrestation.

Andrew Corriveau était déjà recherché sous mandat pour différents délits. Le 2 juin 2009, la Sûreté du Québec l’interceptait alors qu’il était en possession de psilocybine (champignons magiques). Le 23 juillet dernier, il se serait livré à des voies de fait causant des lésions corporelles à sa victime. Il lui aurait également proféré des menaces. Deux jours plus tard, il endommageait un véhicule (Mazda Protégé) à l’aide d’un bâton, puis aurait proféré des menaces à un autre individu. Finalement, le 2 septembre, il s’enfuyait d’une garde légale… on connaît la suite.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des