Série Duale : Éloge de la biodiversité

Par Redaction Shawinigan
Série Duale : Éloge de la biodiversité
(Photo : courtoisie)

Exposition estivale au Centre d’exposition Léo-Ayotte

CULTURE. Le Centre d’exposition Léo-Ayotte accueille du 3 juin au 25 octobre l’exposition «Série Duale: Éloge de la biodiversité» des artistes Etienne Saint-Amant et Éric Dupont.

Présentée gratuitement, cette exposition propose une série de tableaux classés comme «art mathématique». De plus, une expérience fascinante attend les visiteurs: munis de lunettes 3D, ils pourront découvrir bien plus que des oeuvres picturales abstraites. À travers les lunettes, les oeuvres prennent du volume, se divisent en plusieurs couches pour découvrir un sens caché.

Culture Shawinigan explique que cette série est bercée par le polymorphisme de la dualité. D’abord, elle est née de la collaboration entre un artiste-mathématicien et un artiste-plasticien. Les deux sont aussi des scientifiques universitaires. Ils explorent tous deux l’infiniment grand et l’infiniment petit. L’un travaille autant avec l’algèbre que la géométrie. L’autre découvre que ses gestes et mouvements intuitifs sont intrinsèquement fractals. Ils associent tous deux émotion et esthétisme ainsi que le mouvement et le statisme.

«Dans un contexte de fragilisation de la biodiversité due aux activités humaines, nous avons choisi une approche constructive. Au lieu de blâmer ou tenter d’indigner la population, nous faisons l’éloge de la biodiversité par une évocation des formes de vie. Nous le faisons de façon esthétique et romantique. L’objectif que nous convoitons, par cette action sociale et artistique, est d’ancrer une sensibilisation profonde dans le coeur des visiteurs. Nous voulons en quelque sorte enrôler la population dans un devoir (conscient ou inconscient) de protection de la biodiversité», expliquent Etienne Saint-Amant et Éric Dupont, artistes et scientifiques.

Une approche phylogénétique

La phylogénétique est l’étude de l’arbre de la vie. Sa mission est de comprendre la totalité des connexions génétiques avec l’ensemble de la biodiversité planétaire. L’histoire de la vie sur Terre débute il y a au moins 3,5 milliards d’années et s’étend à notre ère contemporaine. Leur approche se veut donc globale et ambitieuse, car toutes les formes de vie sont prises en compte: que ce soient bactéries, algues, champignons, mammifères, oiseaux, arbres. L’étude de cette science a permis de mettre en lumière une nouvelle démarche transdisciplinaire utilisant la juxtaposition de la photographie, de la peinture à l’huile et de l’art mathématique dans leur processus créatif.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires