Shawinigan accueillera un sommet international sur l’innovation en 2019

Photo de Bernard Lepage
Par Bernard Lepage
Shawinigan accueillera un sommet international sur l’innovation en 2019
Le maire Michel Angers, ici en compagnie de la conseillère municipale Jacinthe Campagna, était en point de presse via téléconférence avec son homologue de Nevers, Denis Thuriot. (Photo : (Photo L'Hebdo du Saint-Maurice / Bernard Lepage))

NUMÉRIQUE. Une délégation de Shawinigan prendra part cette semaine au 1er Sommet international de l’innovation en villes médianes (SIIVIM) à Nevers, un événement qu’elle accueillera en 2019.

Du 8 au 10 novembre, cette cité de 35 000 habitants située au centre de la France sera le point de convergence des acteurs de l’économie numérique. Des représentants d’une cinquantaine de villes médianes en provenance de onze pays (Canada, Israël, Australie, Tunisie, Arménie, Pologne, etc.) discuteront d’innovation autours de dizaines de conférences et ateliers.

Ce sommet fait suite à une rencontre en janvier 2018 entre les maires de Shawinigan et de Nevers lors du Consumer Electronic Show à Las Vegas. Michel Angers et Denis Thuriot avaient alors convenu de l’importance pour les villes de tailles moyennes de se donner les moyens de se distinguer des métropoles lorsqu’on parle des nouvelles technologies. «Les grands centres possèdent les infrastructures pour attirer les jeunes. Il faut que les villes médianes soient en mesure de développer des atouts particuliers et des environnements novateurs pour supporter les startups», a plaidé le maire de Shawinigan.

Le Inkub, l’équivalent du DigiHub à Nevers.

En France, les villes dites médianes abritent des populations oscillant entre 20 000 et 100 000 habitants. Ces 191 villes représentent environ le quart de la population française. Au Québec, cette définition s’apparente au Caucus des cités régionales de l’Union des municipalités du Québec (UMQ) qui regroupe 27 villes de plus de 10 000 habitants. «Ici, comme en France, les villes médianes ont le défi de se démarquer en matière d’innovation face aux centres urbains comme Montréal et Québec», a souligné Michel Angers lors  d’un point de presse conjoint avec son homologue de Nevers via la téléconférence.

La délégation de Shawinigan comprendra sept représentants dont deux de l’entreprise IS Data Solutions (anciennement Intégration Santé). Spécialisée dans l’intégration de systèmes d’information complexes et située dans le DigiHub, celle-ci espère conclure un contrat lors de ce sommet avec l’agglomération urbaine de Nevers.

Mentionnons que le maire de Shawinigan sera panelliste lors de la conférence d’ouverture qui sera sous le thème Co-innover entre villes médianes, vers la première place de marché des Villes Médianes? Pour sa part, la directrice adjointe du DigiHub, Maude Labrosse évoquera l’expérience de Shawinigan lors d’un atelier intitulé Quels dispositifs pour favoriser le développement des villes médianes .

Soulignant que les coûts de ce voyage pour les représentants de la Ville sont entièrement assumés par des programmes gouvernementaux, Michel Angers explique l’importance de la délégation par le fait que Shawinigan accueillera la 2e édition du SIIVIM à l’automne 2019 et qu’elle doit de ce fait, emmagasiner le maximum d’informations.

Rappelons que Shawinigan et Nevers avaient conclu en février 2018 un accord de coopération entre l’écosystème du DigiHub et son équivalent là-bas, l’Inkub, afin de faciliter les échanges entre les entreprises qui y sont incubées. Outre Shawinigan, le monde municipal québécois comprendra des délégués de Thetford Mines, Longueuil, Victoriaville, Plessisville, Varennes, Granby, etc.

Composition de la délégation

  • Michel Angers, maire de Shawinigan;
  • Jacinthe Campagna, conseillère du district de la Cité;
  • Luc Arvisais, directeur du Service de développement économique;
  • François St-Onge, directeur des communications à la Ville et président de la Communauté entrepreneuriale de Shawinigan;
  • Maude Labrosse, directrice-adjointe au DigiHub de Shawinigan;
  • Jean-François Janvier-Houde, président chez IS Data Solutions;
  • Dominique Oury, directeur du développement des affaires chez IS Data Solutions.
Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des