Shawinigan adopte une grille d’analyse pour la priorité des projets

Photo de Patrick Vaillancourt
Par Patrick Vaillancourt
Shawinigan adopte une grille d’analyse pour la priorité des projets
Aréna Émile-Bédard. (Photo : l'Hebdo)

IMMOBILISATIONS. Pour la prochaine année 2020, le plus gros projet de la Ville de Shawinigan sera la réfection de l’aréna Émile-Bédard du secteur de Saint-Georges-de-Champlain au coût de 3,4 M$ avec l’objectif de respecter la stratégie de réduction de la dette depuis 2015 avec des règlements d’emprunts ne dépassant pas les 16 M$ annuellement.

Le programme triennal d’immobilisations 2020-2022 prévoit des investissements de plus de 37 M$ en 2020, près de 37 M$ en 2021, et plus de 22 M$ en 2022.

Pour l’année 2020, les investissements incluent des subventions totales prévues de 14 370 370 $. Les autres sources de financement comprennent 3 453 680 $ en fonds de roulement, 15 495 745 $ en règlements d’emprunt et 4 334 000 $ d’autres sources, notamment par des taxes d’améliorations locales.

«Pour la réalisation du PTI 2020-2022, les membres du conseil et l’administration municipale ont adopté une nouvelle approche qui définit de façon plus précise nos différents projets d’investissement», explique le maire Michel Angers. «Ces différents projets doivent s’intégrer dans une grille d’analyse avant de se retrouver dans notre programme d’investissements. Ça nous a permis d’avoir une meilleure vue d’ensemble sur ce qui est obligatoire, urgent, prioritaire et stratégique. Et je remercie les directions des services municipaux qui ont travaillé à l’élaboration de cette grille d’analyse.»

Cette grille d’analyse s’ajoute à la démarche initiée en 2015 lors de l’adoption de la Stratégie de réduction de la dette qui limite à 16 M$ les investissements financés par des règlements d’emprunt.

Est-ce que la Ville a été en quelque sorte chanceuse de ne pas voir apparaître de mauvaises surprises majeures afin de respecter sa limite de 16 M$ en règlement d’emprunt annuellement? «On est loin de faire des folies. On trouve primordial d’investir dans nos infrastructures pour les générations actuelles et futures. On est assez chanceux dans notre programme d’infrastructures parce qu’il y a plusieurs endroits où c’est critique. Mais il y a des endroits où ç’a défoncé. Il faut refaire à très court terme des travaux pour s’assurer de pouvoir profiter de subventions. Pour que ça fonctionne parfaitement, il faudrait mettre 30 M$ annuellement sur les 30 prochaines années sur nos infrastructures souterraines pour être à niveau. On y va au plus urgent», explique le maire Angers.

D’autre part, le Programme annuel d’asphaltage de rues permettra d’injecter 2 M$ pour une deuxième année. Un montant de 1 M$ est prévu pour la réfection du chemin de la Vallée-du-Parc ainsi que les rangs Saint-Pierre et Saint-Michel, conditionnellement à la confirmation de la subvention dans le cadre du Programme Réhabilitation du réseau routier local – Volet Redressement des infrastructures routières locales. Un montant de 1 M$ supplémentaire est prévu pour des voies de circulations qui seront identifiées au début de 2020.

Programme triennal d’immobilisation 2020-2022.
Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Jean-Claude Béland Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Jean-Claude Béland
Invité
Jean-Claude Béland

À quand la fin des travaux de l’aréna Gilles Bourassa, à ce que je sache, il y a encore des travaux à faire dans cet aréna