Shawinigan: entente avec les cols blancs

Shawinigan: entente avec les cols blancs

Le maire Michel Angers accompagné du président du syndicat des cols blancs Styve Morand lors de la signature de la convention collective.

Crédit photo : (Photo l'Hebdo Patrick Vaillancourt)

AFFAIRES MUNICIPALES. La Ville de Shawinigan en est venue à une entente avec ses cols blancs pour le renouvellement de la convention collective pour une période de sept ans.

L’entente est rétroactive à partir de l’année 2015 et effective jusqu’en 2021. On note une augmentation salariale de 2% annuellement pour les années de 2015 à 2018, et pour les années 2019 à 2021, l’augmentation est de 2% minimum et basée sur l’indice des prix à la consommation (IPC).

L’entente prévoit notamment une réforme du régime de retraite des employés syndiqués conformément aux paramètres de la Loi 15, la mise en place d’un horaire de travail permettant d’améliorer l’efficacité des services aux citoyens ainsi que des modifications de la protection du revenu en cas de maladie ou d’accident non professionnel.

L’entente touche environ 135 employés cols blancs syndiqués.

«Nous avons pris un peu plus de temps pour conclure cette entente, mais une entente qui est négociée vaut mieux que n’importe quelle décision arbitrale. On est très satisfait de cette entente. Lorsque nous nous sommes entendus avec les pompiers et les cols bleus, il y avait un certain nombre de demandes de la Ville, et à travers l’ensemble de ces demandes, il fallait prendre en considération la Loi 15 avec la réforme du régime de retraite. La réforme des services est un autre élément qui a été accepté par le syndicat. Les employés municipaux sont la ressource la plus importante pour une Ville», exprime le maire de Shawinigan Michel Angers.

«De notre côté, nous sommes satisfaits de l’entente autant pour nos membres que pour les

Services que nous allons rendre pour les citoyens. On a travaillé sur les horaires de travail, ce qui permettra de rendre un meilleur service aux citoyens. Nous nous sommes entendus pour une période de sept ans, pour avoir une vie de convention collective viable», indique le président du Syndicat des cols blancs, Styve Morand.

Le maire Angers soulignait que Shawinigan a été une des villes les plus touchées au Québec par les coupures du gouvernement et par les fermetures d’usine. «Il y a eu une compréhension de ces points par le syndicat et je tiens à le souligner.»

Il est à noter que la convention collective avec le Syndicat des pompiers et pompières du Québec, section locale Shawinigan est échue depuis le 31 décembre 2016, alors que l’entente avec le syndicat des cols bleus se termine à la fin de l’année 2019.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar