Shawinigan renoue avec la victoire

Photo de Jonathan Cossette
Par Jonathan Cossette
Shawinigan renoue avec la victoire

Les Cataractes de Shawinigan avaient une chance en or de renouer avec la victoire alors que les jeunes Sea Dogs de Saint John (8-11-2) s’arrêtaient en Mauricie. Mavrik Bourque a connu une soirée de 5 points, tandis que Xavier Bourgault enfilait 3 buts, ce qui conduisait les Cats vers un gain de 8 à 5.

Les locaux ont décidé de frapper tôt. Alors que son équipe évoluait en avantage numérique, Xavier Bourgault s’est amené à toute vitesse en zone ennemie. C’est à la hauteur du cercle des mises au jeu que le #98 a décidé de laisser partir un boulet de canon dans la partie supérieure, un tir qui n’a laissé aucune chance à l’ancien Cataractes, Zachary Bouthillier.

La réplique est venue à la 8e minute de jeu. Alex Drover est à son tour entré à toute vitesse en zone des Cats et il s’est servi du défenseur comme écran pour battre Antoine Coulombe à l’aide d’un bon tir bas.

Les visiteurs sont revenus à la charge quelques instants plus tard. Brady Burns est venu compléter un tic-tac-toe parfait en fonçant vers le filet. Il a marqué grâce à son deuxième effort.

Les Cats se sont vus ré-offrir une situation de supériorité numérique. Un bel échange derrière le filet à conduit au but de Gabriel Denis, oublié dans l’enclave. Bouthillier s’est montré solide en deuxième moitié de période, permettant à son équipe de retraiter au vestiaire avec une égalité de 2 à 2.

Shawinigan est revenu prendre les devants en début de deuxième engagement. Bourgault – encore lui – a accepté une superbe passe transversale de Mavrik Bourque pour battre le gardien des Sea Dogs en plein déplacement. Bourque obtenait déjà son troisième point de la rencontre.

Quelques instants plus tard, Marc-Antoine Pépin y allait d’un puissant tir de la ligne bleue qui allait rater le filet. Or, Mikaël Robidoux était bien placé à l’embouchure du filet pour pousser la rondelle dans une cage béante, Bouthillier n’était pas revenu à ses poteaux.

Les locaux pensaient bien se forger une avance de trois buts avant la fin de la période, mais Bouthillier est venu réaliser deux gros arrêts coup sur coup. Ses arrêts ont doublé en importance quand Nicholas Deakin-Poot a ramené son équipe à un seul but d’écart dans les instants suivants.

Olivier Nadeau est venu démontrer ce que voulait dire l’effort individuel alors qu’il ne restait que 2 minutes et 18 secondes écouler au cadran. Il s’est amené du centre de la patinoire jusqu’au cercle des mises au jeu d’où il a utilisé un laser pour battre un Bouthillier agenouillé au sol.

Bourque obtenait son quatrième point de la soirée et Shawinigan retraitait au vestiaire avec une avance de 5 à 3.

Les visiteurs n’allaient pas baisser les bras et Maxim Cajkovic est venu redonner espoir aux siens en début de troisième tiers lorsqu’il a surpris Coulombe dans la partie supérieure.

Dommage pour les Sea Dogs puisqu’une confusion au centre de la patinoire a ensuite permis à Xavier Cormier de s’amener à 2 contre 1 avec Charles Beaudoin. Cormier a d’abord fait coucher le défenseur avant d’attirer le gardien vers lui et de remettre le disque à Beaudoin qui n’avait qu’à le pousser au fond de la cage adverse.

Les Sea Dogs ont à nouveau réduit l’écart à un seul but avec 5 minutes et 46 secondes à faire au match. Jérémie Poirier a complété un bon échange de rondelle alors que Saint John évoluait à 4 contre 3.

Or, Bourgault venait scier tout espoir de remonter quelques secondes plus tard en marquant au vol digne d’un Derek Jeter. Le #98 complétait du même coup son tour du chapeau.

Bourque est venu compléter le pointage dans un filet désert.

«Notre deuxième période était de loin notre meilleure. On a joué une excellente troisième également. On a patiné intense et appliqué de bons forechecks. On avait le tiers de l’équipe de blessé alors ça faisait du bien de retrouver notre alignement», a laissé tomber Daniel Renaud, pilote des Cataractes.

«Xavier (Bourgault) a joué un fort match. Au-delà des points, c’est sa façon de compétitionner qui est impressionnante. En début de saison, on ne comptait pas et on s’inquiétait de l’offensive. Maintenant, c’est le contraire alors il va falloir trouver le moyen de bien gérer les deux aspects pendant 60 minutes.»

2463 spectateurs étaient présents ce soir.

«On a aimé notre façon de jouer malgré que ce n’était pas le plan de match. On était très silencieux en deuxième période ce qui a donné beaucoup de vie aux Cataractes», a pour sa part lancé Josh Dixon, entraîneur-chef visiteur.

«Les unités spéciales ont fait la différence. On a donné beaucoup trop de surnombres offensifs, mais on a bien bataillé ce qui a généré plusieurs retours dans le match. On a une jeune équipe et ce match va servir de leçon.»

Nizhnikov avec les Cats

Les Cataractes ont embauché un ancien choix de première ronde de la Ligue junior de l’Ontario, Kirill Nizhnikov. L’attaquant russe de 19 ans, qui n’est pas reconnu comme un statut européen en raison de son arrivée à bas âge au Canada, a commencé la saison avec l’Attack d’Owen Sound (OHL) avant d’être libéré.

En 136 matchs dans la Ligue junior de l’Ontario avec les Colts de Barrie, les Wolves de Sudbury et l’Attack d’Owen Sound, il a amassé un total de 72 points, dont 30 buts. Il a également disputé un match l’an dernier dans la KHL avec le Severstal de Cherepovets et participé au match des meilleurs espoirs LCH/LNH Sherwin-Williams 2018.

«C’est un joueur avec d’excellentes aptitudes offensives et beaucoup d’expérience. Nous espérons que l’environnement que nous allons lui offrir répondra à ses besoins pour performer à son plein potentiel», l’a décrit le directeur général des Cataractes, Martin Mondou.

Nizhnikov devrait arriver à Shawinigan dans les prochains jours. Il sera inséré dans l’alignement dès que toutes les procédures administratives seront complétées. Le prochain match des Cats est prévu ce vendredi, à domicile, alors que le Cap-Breton sera en visite.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des