Shawinigan se penche sur son développement commercial

Photo de Bernard Lepage
Par Bernard Lepage
Shawinigan se penche sur son développement commercial
Le centre-ville de Shawinigan est l'un des sept pôles commerciaux identifiés par la firme Demarcom dans son étude de 2012. (Photo : L'Hebdo / Bernard Lepage)

ÉCONOMIE. Le conseil municipal de Shawinigan a mandaté Demarcom pour actualiser une étude que la firme avait réalisée en 2012 sur les perspectives commerciales de la ville.  

Le contrat de 54 000$ a été octroyé au début du mois de novembre. «C’est une mise à jour du document qui a été fait avant que Rio Tinto Alcan ne ferme son aluminerie et avant que Canac ne vienne s’implanter chez nous», fait remarquer le maire Michel Angers.

Cette étude de marché avait permis notamment d’établir que Shawinigan comptait sept pôles commerciaux sur son territoire: secteur Shawinigan-Sud, centre-ville, avenue Saint-Marc, rue Trudel, boulevard Royal, boulevard des Hêtres et secteur Grand-Mère.

«On veut voir si les besoins de nos commerces ont changé depuis la première étude. Ça va nous permettre de faire les bons choix et d’offrir les bons endroits aux promoteurs qui voudraient s’installer chez nous», poursuit le maire en ajoutant que des projets commerciaux sont dans le collimateur, sans toutefois les identifier.

À l’époque, Demarcom estimait à environ 120 millions$ les fuites commerciales dont était victime Shawinigan. Se basant sur les données de Statistique Canada, la firme évaluait que les consommateurs locaux dépensaient plus de 550 millions$ en biens de consommation par année.

Michel Angers souhaite recevoir les conclusions de la nouvelle étude ce printemps pour pouvoir passer à l’action dès l’été 2021. Cette démarche survient alors que le secteur commercial est plus que jamais ébranlé par les mesures de confinement imposées par le gouvernement pour faire face à la crise sanitaire. L’étude arrive aussi alors que de plus en plus de commerces se dotent de site Web transactionnel.

Enfin, après avoir flirté avec l’idée de créer une société de développement commercial en début d’année 2020, le Regroupement des gens d’affaires du centre-ville l’a mise de côté après que son président et principal promoteur du projet, Claude Villemure, eut décidé de se retirer pour se consacrer à d’autres projets.

Dépenses des Shawiniganais (550 millions$)

  • Biens courants (épicerie) 222,5 millions$
  • Biens semi-courants (vêtements) 149 millions$
  • Biens réfléchis (bijoux, meubles, etc.) 53,5 millions$
  • Restauration et divertissement 44,5 millions$
  • Véhicules automobiles 82 millions$
Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
2 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Régent Maltais
Régent Maltais
15 jours

J’ai une bonne idée pour relancer l’économie de la région, j’aimerais bien en discuter avec quelqu’un d’impliquer soit au niveau décisionnel ou en tant q’uinflanceur, Donc si quelqu’un serait intéressé à m’écouter, bienvenue,
Merci de votre attention
Régent Maltais

trackback
Mauricie | Shawinigan se penche sur son développement commercial - Fédération des chefs d'entreprises du Québec
14 jours

[…] Lire l’article original | lhebdodustmaurice.com […]