Shawinigan s’écroule en troisième période

Photo de Jonathan Cossette
Par Jonathan Cossette
Shawinigan s’écroule en troisième période

LHJMQ. Pas de repos pour les Cataractes qui reprenaient l’action 48h après un gros affrontement face aux Huskies de Rouyn-Noranda. Cette fois, c’est le Drakkar de Baie-Comeau qui s’installait à Shawinigan pour un programme double. La première guerre de tranchées s’est soldée par une victoire de 4 à 3 du Drakkar grâce à une poussée de 3 buts au dernier tiers.

Rappelons d’abord que les Sea Dogs de Saint John sont maintenant à 1 seul point des Cats au 16e et dernier rang donnant accès aux séries éliminatoires.

Les Cataractes n’ont pas dominé le premier tiers – comme en font foi leurs trois tirs au but – , mais s’en sont sortis de bien bonne façon comme ce fut le cas mercredi, cette fois avec un pointage de 0 à 0.

Mavrik Bourque a bénéficié d’une chance en or alors qu’il s’est échappé devant le gardien partant Alex D’Orio. Ce dernier a résisté à l’aide de sa jambière droite. Le Drakkar est venu menacer Antoine Coulombe en fin de période – à court d’un homme – alors que Shawn Element s’est échappé. Il a toutefois perdu le contrôle de la rondelle sans pouvoir décocher de tir.

Les Cats se sont retrouvés en supériorité numérique pendant quatre minutes au début du deuxième engagement. Ils en ont profité pour ouvrir la marque quand Anthony Imbeault a remis une savante passe à travers le demi-cercle bleu du gardien D’Orio pour rejoindre Valentin Nussbaumer qui allait marquer sur réception. Son 17e but de la campagne ouvrait le pointage 1 à 0.

L’avance des locaux fut très brève car Marc-Antoine Brouillette a créé l’égalité 20 secondes plus tard.

Avec un peu moins de 5 minutes à écouler au deuxième vingt, Charles Beaudoin a dirigé un tir vers le filet qui s’est faufilé derrière le gardien visiteur après déviation.

Les Cataractes se sont approprié le territoire ennemi en début de troisième période. Stratégie payante car le puissant tir de Gabriel Belley-Pelletier est venu donner une avance de deux buts aux locaux avec un peu moins de 13 minutes à faire au match.

Leon Denny s’est ensuite retrouvé au cachot avec moins de 10 minutes à faire à la rencontre. Le Drakkar en a alors profité pour réduire l’écart à un seul but par l’entremise de Nathan Légaré (44e but de la saison).

Puis quelques secondes plus tard, le très dangereux Ivan Chekhovich venait surprendre Coulombe en contournant rapidement le filet. Les deux équipes étaient de retour à la case départ.

Malheureusement pour les Cats, Gabriel Denis s’est retrouvé au cachot à son tour avec 5 minutes à faire. Encore une fois, la puissante attaque du Drakkar est venue capitaliser. C’est Chekhovich qui a battu Coulombe – en plein déplacement – sur un puissant lancer sur réception.

Voilà qui allait s’avérer être le but gagnant.

«On n’a pas joué un grand match!», a lancé Martin Bernard, pilote visiteur. «On avait eu une grosse victoire à Drummondville et on a senti que nous étions au-dessus de nos affaires. On n’attaquait pas le net non plus. Il aura fallu un recul de 3 à 1 pour se mettre en marche.»

«Le power play a aidé et nous met toujours en confiance, surtout que nous avons le meilleur power play de la ligue. Ils ont travaillé forts de l’autre côté. Ils se battent avec l’énergie du désespoir.»

«Ce soir, c’est la meilleure punition dans le sens de laisser des points sur la table. Et c’est arrivé trop souvent depuis Noël. Nous avons tout fait ce soir pour mériter un meilleur sort. Ce n’était pas des pénalités d’indiscipline, ni mal intentionnées. Nous avons joué une très bonne game dans l’ensemble, pendant 60 minutes, offensivement et défensivement», a commenté Daniel Renaud, entraîneur-chef des Cataractes.

«Les dieux du hockey n’étaient pas là! Même en troisième période, on a bien resserré le jeu. C’est d’autant plus frustrant de voir le résultat de ce soir sachant qu’on a tout fait ce qui fallait faire en troisième. Il reste quatre matchs à disputer et si on joue les quatre matchs comme on a joué ce soir, nous allons récolter les points qu’il faut récolter pour aller en séries.»

Et la foule ce soir ? 2804 partisans. Les deux formations seront de nouveau confrontées demain dès 16h, de nouveau en sol shawiniganais.

 

 

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des