Société de développement de Shawinigan: excédent de près de 600 000$ en 2020

Photo de Bernard Lepage
Par Bernard Lepage
Société de développement de Shawinigan: excédent de près de 600 000$ en 2020
La SDS espère se départir en 2021 de son immeuble situé au 2801, rue des Contremaîtres, dans le secteur Grand-Mère, qui est estimé dans le rôle d'évaluation à 879 000$. (Photo : Bernard Lepage)

En dépit d’une baisse de 1,3 million$ de ses revenus par rapport à 2019, la Société de développement de Shawinigan (SDS) a dégagé un excédent de 587 247$ lors de son année financière 2020.

C’est un des éléments contenus dans son rapport annuel rendu public pour la 2e année de suite à la demande de la Ville de Shawinigan. Sur les 7,6 millions$ de revenus, 4,4 millions$ proviennent du Parc Harmonie, le site d’enfouissement de résidus papetiers situé la route 155, quelques kilomètres au nord du carrefour giratoire. Bien plus que les revenus de location qu’elle tire de son parc immobilier, il s’agit en fait de la vache à lait de la SDS puisque le site génère tout près de 58% de ses recettes.

Pour la 2e année de suite, plus de 100 000 tonnes de résidus y ont été enfouies et la SDS entreprendra en 2021 des travaux de 1,5 million$ pour augmenter sa capacité d’enfouissement. Elle prévoit que le Parc Harmonie sera en mesure de recevoir environ 100 000 tonnes de résidus annuellement au cours des 20 prochaines années. En extrapolant les chiffres actuels, il s’agit d’une perspective d’un minimum de 90 millions$ en revenus durant cette période.

Changement dans le parc immobilier

Par ailleurs, la SDS a été fort active dans la gestion de son parc immobilier. Locataire depuis ses débuts, Bionest a procédé dans la dernière année à l’acquisition de l’immeuble du 55, 12e rue, dans le secteur Grand-Mère. Le montant de la transaction n’a pas été divulgué, mais selon le rôle d’évaluation municipal, la propriété est estimée à 1,4 million$. La SDS a aussi mis en vente son immeuble du 2801, des Contremaîtres, dans le secteur Grand-Mère. L’édifice était occupé par Nirvana Chauffe Piscine, maintenant rendu à Trois-Rivières, et il est estimé dans le rôle d’évaluation à 879 000$.

De vendeur, la SDS est devenue acheteur alors qu’elle a procédé à l’acquisition du bâtiment situé au 5642, boulevard Royal estimé à 1,1 million$ dans le rôle d’évaluation. Selon le registre des entreprises, le bâtiment, qui était loué jusqu’en février 2020 par Santé Canada pour entreposer des équipements médicaux, appartenait en partie à l’ancien député fédéral de Trois-Rivières, Pierre H. Vincent.

Par ailleurs, la SDS entreprendra cette année des travaux de réfection sur la façade du bâtiment J.-Edmond Thibodeau dont le locataire principal est AddÉnergie, le manufacturier de bornes de recharge électrique qui a le vent dans les voiles.

La contribution de la Ville en 2020 au budget de la SDS a été de 680 000$, mais étant donné que l’organisme a versé un peu plus d’un million en taxes foncières, c’est une entrée nette de 332 651$ dans les goussets de la Ville a fait valoir Michel Angers dans un communiqué émis suite au dévoilement du rapport annuel. Le maire a aussi rappelé que 91% des revenus de la SDS proviennent de son volet affaires et qu’elle consacre seulement 3% de son budget en salaire.

Notons que la présidence du conseil d’administration de la SDS est toujours détenue par Louis Chevalier et que l’homme d’affaires Roger Lavergne y a fait son entrée comme administrateur lors de son assemblée générale annuelle.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires