Le CF Montréal laisse filer une avance et se contente d’un match nul de 2-2

MONTRÉAL — Le CF Montréal voulait trouver une façon de transformer les matchs nuls en victoires, mais c’était plutôt l’inverse qui s’est produit, mercredi soir.

Le Bleu-blanc-noir a laissé filer une avance de deux buts en deuxième demie et il a dû se contenter d’un verdict nul de 2-2 contre les Red Bulls de New York, au stade Saputo.

Beaucoup d’équipes se réjouiraient de ne pas avoir perdu à leurs cinq dernières sorties, mais les Montréalais n’ont pu célébrer qu’une seule victoire pendant cette séquence. Et visiblement, les points ne s’accumulent pas assez rapidement à leur goût.

«C’est sûr que c’est difficile quand tu as un match pratiquement dans la poche. Nous le ressentons comme une défaite, a indiqué le Québécois Nathan Saliba, qui a eu le brassard de capitaine pour amorcer le match. J’ai vu dans le visage de tous les gars que ça va nous motiver et c’est à nous de faire la différence (au prochain match).»

Ce n’est pas le spectacle qui a animé la première demie, mais le CF Montréal (4-7-7) a été assez précis sur quelques-unes de ses occasions pour enfiler l’aiguille deux fois.

Le visage des hommes de Laurent Courtois a toutefois changé lors des 45 dernières minutes et ils ont éprouvé des difficultés à gérer la pression new-yorkaise. Pour une troisième fois cette saison, et une deuxième à domicile, ils ont laissé filer une avance après la 87e minute.

«C’est un scénario que nous avons vu un peu trop souvent. Ce sont des choses que nous contrôlons. Sur les deux buts, nous nous étions promis de ne pas laisser ces occasions à notre adversaire. Nous avons failli à la tâche. Je ne m’attendais pas à ce que nous leur donnions aussi tôt en deuxième demie la chance d’y croire. Sans ballon, nous avons été un peu plus en difficulté», a observé Courtois.

Sunusi Ibrahim a inscrit un quatrième but en autant de matchs alors que Kwadwo Opoku a fait bouger les cordages pour une première fois cette saison, à son premier départ depuis le 2 mars, à Dallas.

«Ça faisait du bien d’être de retour, de faire ce que j’aime et de marquer. Je me sens très bien et je suis tellement heureux», a exprimé le Ghanéen, qui avait été victime d’une grave blessure au genou et qui a effectué un retour au jeu samedi.

Wikelman Carmona et Julian Hall ont permis aux Red Bulls (8-4-7) d’aller chercher un point plutôt inespéré. Les New-Yorkais étaient d’ailleurs privés de certains bons éléments, comme les milieux de terrain Lewis Morgan et Emil Forsberg ainsi que le gardien Carlos Coronel.

Sans les services de Samuel Piette, Mathieu Choinière, Joel Waterman et Ariel Lassiter, tous rappelés par leur pays en vue de la Copa America, les Montréalais ont salué le retour au jeu de Raheem Edwards, qui s’était blessé le 1er juin, à Philadelphie. Josef Martinez a quant à lui disputé ses premières minutes depuis le 13 avril, après s’être blessé à l’entraînement quelques jours plus tard.

Le CF Montréal prendra maintenant la direction du Colorado pour se mesurer aux Rapids, samedi soir.

Des points gaspillés

Les deux équipes pourront blâmer la chaleur pour le rythme plus modéré en début de première demie. C’est toutefois un joueur habitué à accélérer le jeu qui a mené à la première occasion de marquer du Bleu-blanc-noir.

L’intensité de Ruan a forcé John Tolkin à commettre une faute près de la surface de réparation, offrant un coup franc dangereux aux siens.

Edwards a rejoint Gabriele Corbo du côté gauche, qui a redirigé le ballon de la tête vers Joaquin Sosa. Ce dernier a vu sa déviation être stoppée sur la ligne des buts par le milieu de terrain Daniel Edelman, mais Ibrahim a complété la manœuvre pour ouvrir le pointage, à la 11e minute.

Par la suite, pendant de longs moments, les attaques n’ont pas été concluantes de part et d’autre et l’exécution du CF Montréal a fait défaut. Les visiteurs se sont donné une belle occasion de créer l’égalité, à la 33e minute, mais Jonathan Sirois a fermé les jambes pour bloquer un tir de Cameron Harper.

Ce coup de semonce a réveillé l’équipe locale, qui a doublé son avance avant de rentrer au vestiaire. Edwards a effectué une longue passe en direction d’Opoku, qui s’est débarrassé de Tolkin avant de glisser le ballon à la gauche du gardien Ryan Meara.

Les Red Bulls ont été plus insistants en début de deuxième demie et leur pression a donné du mal à leurs adversaires. Ibrahim a même dû sauver les meubles sur la ligne des buts, à la suite d’une tête de Sean Nealis.

Le travail des New-Yorkais a toutefois porté les fruits, à la 61e minute. Au cœur de quelques belles poussées offensives, Carmona a profité d’un moment de flottement en défensive pour sauter sur un ballon laissé libre et toucher la cible dans la lucarne.

Le CF Montréal aurait pu se redonner une priorité de deux buts à la 80e minute, mais Matias Coccaro a été légèrement bousculé dans la surface de réparation et il s’est laissé choir plutôt que de tirer. L’arbitre Lukasz Szpala n’a pas mordu à l’hameçon.

«Je ne suis pas sûr qu’il y avait beaucoup de contact. (L’entraîneur-chef Pep Guardiola) a déjà dit qu’il voulait amener ses joueurs dans ces endroits, mais après, c’est leur travail. Je ne sais pas si c’est un appel clair. Je pensais qu’il allait tirer», a soutenu Courtois.

Les Red Bulls ont fait payer ce manque de finition à la 88e minute. Lors d’un coup de pied de coin, Nealis et Cory Burke ont été plus combatifs pour le ballon et Hall a facilement trouvé le fond du filet entre trois joueurs adverses.