Le défenseur Tomas Lavoie est sélectionné au premier rang du repêchage de la LHJMQ

Simon Servant, La Presse Canadienne
Le défenseur Tomas Lavoie est sélectionné au premier rang du repêchage de la LHJMQ

MONTRÉAL — Après plusieurs mois d’observations et d’analyses, le Centre de soutien au recrutement de la LHJMQ et les Eagles du Cap-Breton sont arrivés à la même conclusion. 

Considéré comme le meilleur espoir du repêchage de la LHJMQ, le défenseur Tomas Lavoie a été sélectionné au premier rang par les Eagles, lundi soir. 

Lavoie, qui a disputé la dernière saison avec le Phénix du Collège Esther-Blondin, est du même coup devenu le deuxième défenseur en trois ans à être sélectionné au premier échelon du repêchage, après Tristan Luneau, des Olympiques de Gatineau. 

Alors que certains observateurs ont comparé le style de jeu de Lavoie à celui du défenseur des Islanders de New York Noah Dobson, en raison de son très bon coup de patin, ses habiletés avec la rondelle et ses instincts offensifs, les Eagles ne semblent pas avoir eu besoin de se faire tordre un bras pour l’ajouter à leur formation. 

«C’était un incontournable pour nous et nous n’avons pas eu à nous éterniser, a affirmé le recruteur en chef du Québec chez les Eagles, Patrick Leblond. C’est un défenseur format géant, droitier, qui patine très bien, qui possède un très bon lancer et qui offre une présence physique. Il a beaucoup de potentiel et nous voyons de très belles choses en lui. La comparaison avec Dobson est belle. Ce sont deux défenseurs au bon gabarit qui peuvent prendre beaucoup de minutes et qui peuvent jouer dans toutes les situations.» 

Mesurant six pieds trois pouces et pesant 190 livres, Lavoie a amassé sept buts et 21 points en 36 matchs cette saison en plus d’ajouter six points en autant de parties éliminatoires. 

Les Eagles, la pire formation du circuit Courteau en 2021-22, détenaient le premier choix au total pour la troisième fois de leur histoire. En 2004, ils avaient jeté leur dévolu sur James Sheppard alors qu’en 2013, ils avaient choisi Nicolas Roy. Roy avait toutefois refusé de se rapporter au Cap-Breton et il avait été échangé aux Saguenéens de Chicoutimi avant la saison. 

Les Eagles n’ont cependant pas à s’inquiéter que Lavoie fasse faux bond comme Roy. Le jeune homme de 16 ans a déjà hâte de porter les couleurs de sa nouvelle équipe et il semble prêt à s’adapter à sa nouvelle routine. 

«C’est sûr qu’il y aura une adaptation, mais après deux semaines, je vais m’habituer, a déclaré Lavoie. Presque tout le monde me connaît déjà dans la ville et ça va super bien. Je suis sur un nuage en ce moment. La ville est vraiment belle et j’ai du plaisir ici. J’ai pu rencontrer les anciens des Eagles Pierre-Luc Dubois et Drake Batherson. De voir où ils sont rendus, c’est un chemin victorieux selon moi.»

Pendant cette séance, les Eagles ont également sélectionné au premier tour l’ailier William Shields (11e) et le joueur de centre Thomas Desruisseaux (13e).

«Nous sommes très satisfaits de nos trois sélections. Tout le monde connaît notre premier choix, mais nous sommes allés chercher beaucoup de talent avec Shields et Desruisseaux», a dit le nouveau directeur général des Eagles, Sylvain Couturier.

Au deuxième rang, les Tigres de Victoriaville ont repêché le gardien des Gaulois de Saint-Hyacinthe Gabriel D’Aigle. 

D’Aigle, qui mesure six pieds trois pouces et qui pèse 191 livres, tentait de devenir le deuxième gardien de l’histoire de la LHJMQ à être sélectionné au tout premier choix du repêchage et le premier depuis Maxime Daigneault, en 2000. 

«C’est super plaisant et c’est un moment inoubliable. J’ai été chanceux d’être choisi par une équipe située près de chez moi et une belle organisation comme les Tigres, a exprimé D’Aigle, qui est originaire de Sorel-Tracy. Mon modèle de gardien est Sergei Bobrovsky parce qu’il est rapide, explosif et c’est un battant.» 

D’Aigle était le deuxième meilleur espoir du Centre de soutien au recrutement de la LHJMQ et il est le premier gardien à être choisi deuxième depuis Roberto Luongo, en 1995. 

Les Saguenéens, qui ont quatre choix en première ronde, ont sélectionné l’attaquant des Albatros du Collège Notre-Dame Maxim Massé au troisième échelon. 

Massé, qui est vu comme un futur attaquant de puissance, a terminé la dernière campagne avec 26 buts et 43 points en 40 matchs. L’ailier de six pieds un pouce et 166 livres a ajouté trois buts en cinq parties éliminatoires. 

«Il ne faisait aucun doute pour nous que Maxim était un bon joueur en devenir. Il possède un bon gabarit, il est capable de marquer des buts et il peut s’impliquer physiquement. Pour nous, ça devenait un incontournable», a fait valoir le directeur général et entraîneur-chef des Saguenéens, Yanick Jean.

Jean a été le directeur général le plus occupé de la soirée, ajoutant aussi les attaquants Sacha Boisvert (12e) et Jérémy Leroux (18e) ainsi que le défenseur Xavier Veilleux (16e) à sa troupe.

L’attaquant Justin Poirier, le frère de Jérémie, un choix de troisième ronde des Flames de Calgary, a été sélectionné au quatrième rang par le Drakkar de Baie-Comeau alors que le défenseur Spencer Gill, appelé par l’Océanic de Rimouski, a complété le top-5.

Les Sea Dogs de Saint-Jean, les champions de la coupe Memorial, et les Cataractes de Shawinigan, les champions de la coupe du Président, n’ont effectué aucune sélection en première ronde.

Les Cataractes ont brièvement eu un choix de premier tour, à la suite d’une transaction qui a envoyé l’attaquant Olivier Nadeau aux Olympiques, mais ils ont immédiatement échangé cette sélection aux Wildcats de Moncton.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires