Capitaine Bourque se lève et marque en prolongation

Photo de Patrick Vaillancourt
Par Patrick Vaillancourt
Capitaine Bourque se lève et marque en prolongation
Tous les joueurs ont sauté sur la capitaine Mavrik Bourque à la suite de son but gagnant en prolongation. (Photo : courtoisie Cataractes de Shawinigan)

HOCKEY.  Quel spectacle pour les 4017 amateurs de hockey réunis au Centre Gervais auto alors que le toit a explosé en prolongation à la suite du filet de Mavrik Bourque pour donner la victoire aux Cataractes 3-2 contre les Remparts et provoquer un match ultime à Québec ce mercredi. « De marquer un but comme ça devant une foule comme ça, c’est de loin mon but le plus important en carrière », commente le capitaine.

Après la défaite de dimanche, plusieurs partisans toujours à l’amphithéâtre ont fait une ovation au capitaine des Cats dont ce pouvait être le dernier match junior le lundi soir. Mavrik est devenu très émotif en essuyant quelques larmes. « Il y avait des partisans et des membres de ma famille. Je m’en voulais de mon match et de ne pas avoir pu capitaliser sur mes chances. L’émotion a sorti de les voir m’encourager et me soutenir. Ils m’ont clairement fait savoir que ce n’était pas fini. Quand tu joues avec la peur de perdre, tu as toujours un boost de plus. On fait encore face à l’élimination mercredi, et eux aussi. C’est plus qu’une équipe, c’est des amis avec qui tu crées des liens pour la vie. Ce groupe-là est tellement soudé. On veut tous gagner, mais on veut gagner pour le gars à ta droite et à ta gauche. C’est là qu’une équipe devient dangereuse. »

Tous les matchs de la série ont été émotifs et se sont soldés par l’écart d’un petit but. « Encore une fois, ce sont les détails qui font une différence, commente l’entraîneur des Cataractes Daniel Renaud. Ça ne peut pas être plus serré comme série avec tous les matchs qui se terminent par un but. C’était la première fois qu’on faisait face à l’élimination, les gars ont été un peu nerveux en début de partie. Les deux équipes jouent excessivement bien et ça sera la même chose mercredi. Chaque présence est importante. Au final ce sont les 4000 spectateurs qui en bénéficient. On va jouer au mois de juin mercredi, tout le monde est heureux. »

Le pilote des Remparts abonde dans le même sens que Daniel Renaud. « C’est deux bonnes équipes qui s’affrontent et les matchs sont serrés. Chaque équipe doit profiter de ses chances de marquer. Ça sera une belle expérience pour nos joueurs de vivre un 5e match et on devra jouer avec urgence. J’ai adoré notre match. On aurait pu être meilleur en 3e. C’est un gros duel de gardien, j’espère qu’il en reste une autre grosse à William Rousseau dans le corps. Nos deux défaites sont en prolongation. On doit juste trouver une manière d’aller chercher le gros but. »

Tout comme le match de la veille, la troupe de Patrick Roy est sortie en force en début de rencontre. Après seulement 7 minutes de jeu, les Remparts dominaient en zone offensive avec 7 tirs contre 2 pour les Cats. 

Ce 4e match a laissé place à du jeu encore plus physique, les arbitres décernant pas moins de 24 minutes de punitions au premier engagement. 

En fin de période, Pierrick Dubé profite d’un avantage numérique pour donner l’avantage au Cats 1-0 avant d’entrer au vestiaire.

Québec a dominé 15-9 au chapitre des tirs.

Dès le début de la deuxième période, Zachary Gravel enfile son 2e des séries pour égaliser la marque.

Au milieu de l’engagement, Vsevolod Komarov marque son 2e de la série pour donner l’avance aux Remparts qui ont retraité au vestiaire à 20 minutes d’éliminer les Cataractes.

Malgré les deux buts de Québec, Shawi a pris l’avantage 15-11 pour les tirs dans la période.

Dès la première minute, Angus Booth parvient à déjouer Rousseau d’un tir de la pointe. La troupe de Daniel Renaud avait le couteau entre les dents en troisième. Une domination autant pour la possession de rondelle, que les tirs, que les mises en échec. À un moment, les Remparts n’ont obtenu aucun tir pendant plus de 8 minutes de jeu. Malgré les 15 tirs contre 4, les Cats n’ont pu marquer avant la fin des 60 minutes de jeu.

Les Cats ont mené 15-4 au niveau des tirs.

Quel spectacle les 4000 personnes ont eu droit en prolongation avec des montées offensives de la part des deux équipes. La foule a déversé son fil sur l’arbitre à un moment lorsque Pierrick Dubé a écopé d’une punition. Antoine Coulombe a été magistral afin de contrer l’avantage des Remparts.

C’est le capitaine Mavrik Bourque qui a tranché le débat à la 15e minute de la prolongation alors qu’il a récupéré une rondelle libre lors d’une mêlée près du filet de Rousseau.

Au total des tirs, les Cats ont mené 46-41 et 39-21 pour les mises en échec.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires