Carnet de voyage #5: s’amuser avec entrain entre les matchs

Photo de Patrick Vaillancourt
Par Patrick Vaillancourt
Carnet de voyage #5: s’amuser avec entrain entre les matchs
Mavrik Bourque a pris le micro après la rencontre de jeudi pour jouer au journaliste avec Olivier Nadeau quetion d'ajouter une touche d'humour. (Photo : Hebdo Patrick Vaillancourt)

Il n’y a pas que les amateurs de hockey qui profitent de la belle température à Saint John, les joueurs des Cataractes s’amusent tout autant lorsque ce n’est pas jour de match. Comme des enfants, ils se regroupent pour réaliser des activités ensemble, et au moment venu, ils redeviennent des professionnels prêts à se donner corps et âme sur la glace.

Hier, c’était la Fête nationale du Québec et les deux équipes de la LHJMQ étaient en congé en attendant le match important d’aujourd’hui qui déterminera la présence de l’une d’entre elles en finale.

Le centre-ville de Saint John foisonne de gens. J’aperçois l’entraîneur adjoint des Cats, Pascal Dupuis, qui profite de la belle température en marchant au centre-ville avec sa famille. 

Il existe un petit village construit en conteneurs dans le cadre des activités de la Coupe Memorial où il est possible de louer une trottinette pour se promener.

Je suis assis sur une terrasse en milieu d’après-midi question de savourer le moment avec une bonne bière locale. J’entends un groupe parler en français sur la terrasse, je m’approche pour discuter. Il s’agissait d’un groupe de la région des Bois-Franc. Je me présente, et j’apprends que deux membres du groupe sont les mères respectives de Jordan Tourigny et Mavrik Bourque. Les présentations sont faites, et on se souhaite tous une belle fin de journée et une bonne Saint-Jean… à Saint Jean!

Moins de 15 minutes plus tard, des jeunes hommes arrivent en trottinette électrique. C’est une idée de Zachary Massicotte! Les clochettes retentissent quand ils arrêtent à proximité de la terrasse. Mavrik prend le temps de saluer sa mère et discuter. Dans le groupe, Xavier Bourgault, Olivier Nadeau, Loris Rafanometzansoa et d’autres joueurs s’amusent comme des enfants sur leurs trottinettes. Ils repartent vers un autre secteur du centre-ville.

« C’était le fun, on se cherchait de quoi à faire hier et Mass (Zachary Massicotte) nous a dit qu’on pouvait se promener en trottinette. On s’est trouvé un petit deal pour en faire plus longtemps. Ma mère était là! On a été voir chacun nos familles en allant d’une place à une autre. C’était le fun! », exprime le capitaine des Cats à propos de cette escapade.

Comme je l’ai déjà écrit dans une chronique précédente, lundi dernier, le groupe s’est amusé au « City market » où plusieurs activités sont disponibles pour la population et les partisans.

Autre moment ludique, après le match de jeudi contre les Bulldogs d’Hamilton, les entrevues d’après-match sont terminées, et Olivier Nadeau reçoit une demande pour une entrevue en anglais. Question d’ajouter une touche d’humour pour l’entrevue, Mavrik prend le micro du journaliste pour interagir avec son coéquipier. Un moment que les deux joueurs apprécient. Olivier a le sourire fendu jusqu’aux oreilles.

Le message de l’organisation a toujours été clair, il y a un temps pour s’amuser et apprécier le moment, et il y a un temps pour enfiler les bottes de travail. Les Shawiniganais en ont eu la preuve la semaine dernière avec la parade de la Coupe du Président dans les rues de la ville.

« Les gars en profitent pour s’amuser comme des enfants entre les matchs, et quand je dis ça, c’est dans le bon sens. Quand ils rentrent à l’aréna, ils deviennent des pros. Ils deviennent des hommes, ce sont des gars qui savent se préparer adéquatement pour chacune des games. C’est un groupe avec lequel on a énormément de plaisir à travailler sur une base quotidienne », approuve l’entraîneur Daniel Renaud.

Parce qu’il n’y a pas que le hockey dans la vie!

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires