Clinique de kiné pour les ainés

Photo de Stéphanie Paradis
Par Stéphanie Paradis
Clinique de kiné pour les ainés
Daryann Guillemette, kinésiologue à la Clinique de kinésiologie le Rocher, adore travailler avec une clientèle ainée. (Photo : courtoisie)

Depuis novembre dernier, la Coopérative de Solidarité Santé le Rocher offre un service de kinésiologie pour les ainés. La Clinique de kinésiologie le Rocher, sous la supervision de la kinésiologue Daryann Guillemette, a déjà attiré la curiosité de quelques dizaines de membres de la coopérative! « C’est une clientèle avec laquelle j’aime travailler! », lance-t-elle.

La Clinique de kinésiologie a été créée afin de favoriser l’adoption de saines habitudes de vie, dans un environnement agréable et adapté pour les ainés. Avec l’aide de Mme Guillemette, les participants peuvent ainsi prévenir le déconditionnement physique, la perte de masse musculaire, les chutes et les complications métaboliques pouvant survenir avec l’âge. « On va travailler beaucoup en renforcement musculaire et en endurance, ou encore avec des exercices d’équilibre et de coordination, explique Mme Guillemette. Les exercices sont adaptés aux capacités actuelles de la personne. »

L’avantage pour les ainés de s’entrainer à la Clinique le Rocher, c’est qu’ils peuvent le faire en compagnie de participants du même groupe d’âge qui présentent des besoins similaires. L’équipement est également adapté et facile d’accès. « Les personnes âgées ne sont pas nécessairement à l’aise ou peuvent se sentir intimidées d’aller dans un gym conventionnel où ils pourraient être moins guidés dans leur processus d’entrainement. Cela fait en sorte que les gens n’y vont juste pas! On voulait développer un service de kinésiologie qui allait les rassurer et les inciter à bouger », mentionne la kinésiologue.

Depuis son ouverture en 2012, la Coopérative a été à même de constater que les ainés du Centre-de-la-Mauricie peinaient à obtenir des services de santé. Une multitude de cliniques se sont ouvertes dans son pôle santé (8 cliniques réparties dans 58 000 pieds carrés), mais il demeurait un vide pour des services en kinésiologie spécialisés pour les ainés.

Campagne de sociofinancement La Ruche

La Clinique de kinésiologie le Rocher a lancé une campagne de sociofinancement sur la plateforme La Ruche, avec un objectif de 5000$. Au moment d’écrire ces lignes, la Clinique avait amassé un peu plus de 4500$, soit 91% de son objectif.

Le montant servira à acheter du matériel d’entrainement pour le renforcement musculaire et le travail cardiovasculaire, ainsi que du matériel spécialisé pour les exercices d’équilibre, de mobilité et d’étirements.

« Présentement, on a quand même une bonne base côté équipement. On a une multi-station avec une poulie et une barre, des ballons suisses, un tapis roulant, un escaladeur, un vélo stationnaire assis, un step, des poids libres, etc. », énumère Mme Guillemette. En plus d’un vélo stationnaire standard et des poids supplémentaires, elle aimerait faire l’acquisition d’équipement pour proposer des circuits d’équilibre.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires