Direction coupe du monde pour Jean-François Blais

Photo de Patrick Vaillancourt
Par Patrick Vaillancourt
Direction coupe du monde pour Jean-François Blais
Jean-François Blais. (Photo : courtoisie)

SHAWINIGAN.  En mars dernier, l’Hebdo a réalisé un portrait sur la vie de Jean-François Blais, ce retraité des Forces armées canadiennes qui a perdu des membres lors d’un accident. De retour sur ses jambes, il a recommencé à marcher depuis quelques années grâce à la persévérance, puis courir, puis nager, si bien qu’en mars prochain il participera à la première tranche de la Coupe du monde de triathlon à Sarasota en Floride.

À lire aussi: https://www.lhebdodustmaurice.com/la-troisieme-vie-de-jean-francois-blais/

Jean-François a également atteint l’objectif qu’il s’était fixé l’année dernière qui est de participer aux Jeux Invictus des anciens combattants qui auront lieu en Hollande du 13 au 23 avril prochain.

Le Shawiniganais a pris part à un week-end de sélection pour le Canada pour les athlètes handicapés en décembre dernier à Sherbrooke. Question de maximiser ses chances, Jean-François était inscrit à la course, à la nage et en cyclisme. « Le premier qui levait la main je plongeais dedans, mais mon but c’était le triathlon. Alors je me suis inscrit dans toutes les disciplines, et j’ai été repêché dans toutes les disciplines alors j’ai choisi le triathlon. J’allais là aussi afin d’être coté pour mon handicap. Au début j’étais en PTS5, le niveau des champions paralympiques, mais c’est bien trop fort pour moi. Heureusement, j’ai été reclassé en PTS4 et je serais le seul athlète canadien en triathlon pour la coupe du monde en Floride. »

En étant classé PTS4, l’athlète se retrouve parmi le top 25 mondial. « Je suis dans mon niveau, et si je m’entraîne comme il le faut, j’ai des chances de podium sur les 80 athlètes dans cette catégorie. Je fais maintenant partie de l’équipe Triathlon Canada, j’ai un profil sur le site et on m’a désigné un entraîneur. »

En plus, le Shawiniganais se rendra en Colombie-Britannique à la fin janvier pour prendre part au camp d’entraînement du Canada pour les Jeux Invictus des anciens combattants. Toutefois, comme il n’y a pas la discipline de triathlon pour les Jeux Invictus, Jean-François participera à trois catégories différentes : la course, la nage et le cyclisme.

« Je vais réaliser mes deux premiers objectifs que je m’étais fixés. Je fais de 30 à 40 heures d’entraînement chaque semaine. J’ai explosé les standards qu’on m’avait demandés à Sherbrooke, je n’avais même pas fine de pédaler et Triathlon Canada me mettait la casquette sur la tête. C’était fou raide! Je n’ai plus juste le pied dans la porte, je viens de franchir la porte. »

L’objectif ultime pour le Shawiniganais est les Jeux paralympiques. « En étant sur le circuit de la coupe du monde, je suis éligible pour la sélection pour les Jeux paralympiques. Si je me rends là, c’est le summum ultime. Si je vais là, je vais être aux anges. Ça veut dire que je vais avoir passé toutes les difficultés. On m’a demandé si c’était annulé, si j’allais avoir besoin d’un psychologue. Pantoute, c’est juste une opportunité pour moi de m’entraîner deux fois plus fort. Si j’y vais tant mieux, mais sinon je me défonce pareil chaque jour chez nous. »

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires