La place aux jeunes et aux joueurs locaux

Patrick Vaillancourt pvaillancourt@icimedias.ca

La place aux jeunes et aux joueurs locaux
Le président des Cataractes Roger Lavergne, le directeur général Martin Mondou, et l'entraîneur Daniel Renaud. (Photo : Hebdo Patrick Vaillancourt)

HOCKEY.  Si l’été a été court pour la majorité des vétérans des Cataractes en raison de leur participation à la Coupe Memorial, la période estivale a été encore plus courte pour le directeur général Martin Mondon qui devait se préparer rapidement pour le repêchage et procéder à des transactions afin de rajeunir sa formation. « Au hockey, quand tu aimes ça et que ça fait deux semaines que tu es arrêté, tu as hâte de recommencer », exprime le directeur général.

« Sans dire que c’est une reconstruction complète, on devait trouver le moyen de rajeunir notre équipe, et de trouver une relève surtout pour les joueurs avec un impact offensif qui quittaient. C’était notre défi pour avoir un plan pour repartir un autre cycle. C’est ce qu’on a réussi à faire avec le repêchage », indique Martin Mondou.

En parlant du repêchage, comment Mondou perçoit-il l’arrivée de Félix Lacerte à 16 ans avec l’équipe? « C’est un gars qui a de bonnes qualités offensives. Il a vécu un beau premier week-end le fun pour un gars qui a du talent. Dans son cas, il a l’opportunité d’avoir des responsabilités importantes pour un gars de 16 ans, c’est à lui d’en profiter. Et c’est le cas pour plusieurs jeunes joueurs chez nous, ils ont l’opportunité d’être dans l’alignement et c’est à eux de saisir leur chance, pour tranquillement s’établir comme les gars qui prendront la relève de ceux qui sont partis. »

Pas moins de cinq joueurs locaux de la région de la Mauricie font partie des Cats cette saison : Alexis Beaulac, Félix Lacerte, Jacob Lafontaine, Isaac Ménard, et Loris Rafanomezantsoa. Quelle est l’importance pour Martin Mondou de voir un gars de la Mauricie s’aligner avec l’équipe? « Quand on va chercher un gars local, il a toujours la fierté de plus de jouer devant sa famille et ses amis. C’est toujours bon pour une équipe de penser à cet aspect. Souvent, quand un gars local va jouer contre son équipe d’enfance, il est toujours très bon. On l’a vu l’an passé avec Vincent Filion qui a joué contre nous. Je me souviens aussi des Yanick Lachance ou Nick Fugère quand j’ai commencé. Quand tu as la chance d’avoir un gars local dans ton alignement, ça toujours un plus value. »

Pour le directeur général, le seul objectif précis de l’organisation cette saison est le développement des joueurs. « On a déjà établi un plan à l’interne qui est basé sur le développement. Il faut s’assurer qu’il n’y ait pas de joueurs qui demeurent inactifs longtemps avec tout le monde qu’on a dans l’équipe. »

Questionné sur des possibles transactions à la période des Fêtes, Mondou n’a pas voulu s’avancer. « C’est trop loin pour se faire une tête là-dessus présentement. On va laisser la chance à notre groupe de nous montrer ce qu’il peut faire. Ensuite, on prendra les meilleures décisions pour voir si on veut continuer d’être compétitifs cette année, ou préparer la suite et revenir plus vite au sommet l’an prochain. »

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires