La prestance du général défensif Rafanomezantsoa

Patrick Vaillancourt pvaillancourt@icimedias.ca

La prestance du général défensif Rafanomezantsoa
Loris Rafanomezantsoa . (Photo : Hebdo Patrick Vaillancourt)

HOCKEY.  Arrivé l’an dernier après le temps des Fêtes lors de la dernière période des transactions de la saison 2021-2022, le général défensif trifluvien Loris Rafanomezantsoa n’a pas pris de temps avant de trouver sa place dans le vestiaire des Cats, si bien que le vétéran défenseur de 20 ans a reçu un A sur son chandail afin d’épauler le groupe de leader cette année.

« Loris est un stabilisateur, un général avec une prestance. Il est dominant dans son jeu défensif avec une présence physique. Il joue de façon simple et efficace. Il a un leadership assuré au niveau du vestiaire et c’est pourquoi il a un A sur son chandail », commente l’entraîneur Daniel Renaud concernant son défenseur défensif.

Comme tous les vétérans de l’équipe, l’été a été plutôt court pour le Trifluvien. « Ç’a été court, mais c’est le prix à payer pour gagner une coupe. Si c’était à recommencer, je referais la même affaire. Le choix est facile avec les belles émotions qu’on a vécues. »

Ayant vécu un début d’une reconstruction l’an dernier à 19 ans avec les Saguenéens, Rafanomezantsoa savait à quoi s’attendre cette saison à son arrivée au camp. « Je suis un bon leader et j’ai pris plus de place que l’an passé comme leader. J’ai essayé de montrer l’exemple au camp et montrer aux jeunes que je suis là en essayant de les inclure. J’essaie de redonner ce qu’on a fait pour moi en entrant dans la ligue. Je suis plutôt vocal, et sur la glace je vais travailler fort. Je suis aussi un rassembleur qui aime rire et j’aime ça écoeurer les jeunes », ajoute-t-il en riant. « Ça rend l’ambiance plus agréable! »

Loris se souvient qu’à son arrivée dans la ligue, des vétérans pouvaient faire des choses simples comme lui dire un commentaire positif. « Je tente de faire la même chose, ça peut paraître banal, mais souvent juste un bon commentaire peut faire la différence pour l’inclusion. »

L’objectif d’équipe est clair pour tous : atteindre les séries éliminatoires pour pouvoir ensuite surprendre. Comment le défenseur de 6’1 » voit-il la façon dont l’équipe doit évoluer cette saison? « Dan Renaud nous apporte bien ça, il dit toujours qu’une personne doit être meilleure un peu chaque jour. C’est avec cette mentalité là qu’on va arriver dans les séries prêts. Il faut avoir du plaisir toute la saison pour que ce ne soit pas un environnement stressant. »

Dans son style de jeu défensif, Loris ne se fixe pas d’objectifs personnels en termes de points, mais son objectif personnel rejoint plutôt un objectif de groupe. « Je veux faire une rétrospection pour moi après chaque match et je veux avoir du plaisir. C’est ma dernière année junior, je veux en profiter en ayant du plaisir. En jouant beaucoup sur le désavantage numérique, c’est peut-être la statistique d’équipe que je vais le plus regarder personnellement. Si on peut être entre 85 et 87% d’efficacité en désavantage ça sera très bien! »

Si le Trifluvien se souhaite le mieux, il aimerait connaître une excellente dernière saison afin d’obtenir une invitation à un camp professionnel comme William Veillette ou Antoine Coulombe ont pu le vivre cette année. « C’est un des objectifs depuis que je suis dans le junior de pouvoir vivre un camp pro. En jouant mon jeu et façon constante, je sais que je peux y arriver. »

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires