Le Centre nautique de Grandes-Piles en plein essor

Photo de Patrick Vaillancourt
Par Patrick Vaillancourt
Le Centre nautique de Grandes-Piles en plein essor
Sur la photo, on aperçoit Philippe Lemay à l'avant, accompagné de l'entraîneuse Éloïse Prud'homme, et du groupe qui découvre le wake surf, Nancy Lemay, Martin Lemay, vice-président, et Caroline Lemay. (Photo : Hebdo Patrick Vaillancourt)

GRANDES-PILES.  Depuis maintenant 4 ans, la gestion de la marina de Grandes-Piles a été reprise par le Centre nautique de Grandes-Piles, un organisme à but non lucratif. Avec Philippe Lemay à la tête du Centre nautique, l’organisme offre une offre diversifiée afin de découvrir les sports nautiques.

Chaque été, entre 50 et 70 jeunes sont initiés à la voile grâce à des formations qui sont données sur la rivière Saint-Maurice. » L’école de voile a été fondée en 2010 par Georges Coutu et Édouard Mackenzie, et on l’a repris il y a 4 ans. C’est très populaire, on rejoint près de 70 jeunes par été. Par contre il y a eu une petite baisse cette année avec une cinquantaine de jeunes. Les gens peuvent voyager hors du Québec contrairement aux deux autres années », exprime le président et directeur général du Centre nautique, Philippe Lemay.

Depuis que l’organisme a pris possession des lieux, l’offre s’est diversifiée. Il est possible de recevoir des cours de wake surf, de faire la location de paddle board, et il existe même deux voiliers en location. « C’est une initiation à la voile. Les gens partent avec un capitaine, ils peuvent être 4-5 adultes. Ils peuvent manier le voilier avec l’objectif qu’ils reviennent pour une nouvelle location et partir seuls. C’est une offre qu’on ne voit pas partout. On ne demande pas de certification en sachant qu’on a formé les personnes. Pour un visiteur-touriste, on sait s’il a de l’expérience ou non juste en jasant avec la personne. La voile n’est pas compliquée une fois qu’on apprend la base », explique M. Lemay.

La popularité du paddle board a explosé au cours des dernières années, si bien que la location de cet équipement a aussi été quelque peu en baisse. « La raison est simple, beaucoup de gens se sont acheté leur paddle board pour pouvoir profiter des cours d’eau quand ils le veulent », ajoute Philippe Lemay.

Les cours de wake surf sont très populaire. Tellement qu’à compter du mois d’avril, toutes les plages horaires sont réservées pour la saison estivale. « L’horaire est complet du jeudi au dimanche. J’ai des clients récurrents qui louent le bateau 4-5 fois pendant la saison. Juste ces groupes-là ça apporte un achalandage. Ils n’ont pas besoin d’équipement et ils ont un entraîneur qui peut montrer le sport. »

Le Centre nautique a même greffé un terrain de camping sur le site afin de créer une rétention des visiteurs.

M. Lemay indique vouloir rafraîchir la flotte de voiliers pour les cours lors des prochaines années avec un objectif bien précis. « On veut devenir la référence nautique au Québec! »

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
2 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Paddle Board Man
Paddle Board Man
3 mois

avez-vous remarquer de quelle marque est le paddle board?
…hein…hein..DEFYEN…DEFYEN…retenez cette marque…
on va en parler prochainement…
et c’est fabriquer par QUI….QUI???….

Christian Fluet
Christian Fluet
3 mois

Bien que ca part d une bonne intention je vous suggère de promouvoir autre chose que le wake surf qui déteriore les berges de notre belle rivière.Il y a tant d autres activités que l on peut faire.