Les Cataractes bien en selle

Photo de Patrick Vaillancourt
Par Patrick Vaillancourt
Les Cataractes bien en selle
Le pointage aurait été fort différent n'eut été du gardien des Huskies Samuel Richard. (Photo : Hebdo Patrick Vaillancourt)

HOCKEY.  Les quelques 2900 partisans réunis au Centre Gervais auto ont eu droit à une rencontre fort différente de la première. Malgré tout, les locaux se sont imposés 2-1 pour mener la série 2-0. Les Huskies feront face à l’élimination à Rouyn-Noranda lundi prochain.

Le match #2 de la série n’a pas débuté sur les chapeaux de roues comme celui de la veille. La première chance de la rencontre pour une des deux formations est survenue avec plus de 7 minutes de jeu de jouée. Charles Beaudoin s’est emmené en échappée devant Samuel Richard mais ce dernier est demeuré solide en bloquant l’espace entre ses jambières.

Moins de 2 minutes plus tard, c’est le capitaine des Cats Mavrik Bourque qui ouvre le pointage en décochant un tir de l’enclave après avoir contourné le filet. Les amigos Bourgault et Nadeau se sont faits complices. 

Les Huskies ont obtenu un avantage numérique avant la fin de la période mais les troupiers de Brad Yetman n’ont pas su en profiter.

Les Cats ont dominé 11-4 pour les tirs au but.

Lors d’un désavantage numérique en début de deuxième période, Jacob Lafontaine et Alexis Bonefon combinent leurs efforts afin de doubler l’avance des siens. Les Huskies auraient bien pu s’écraser, mais ce but a semblé les fouetter.

Alex Arsenault et Mathieu Gagnon ont effectué un bel échange en entrée de zone afin de permettre à Arsenault de déjouer Coulombe pour une première fois dans le match en avantage numérique.

Les Cats ont été indisciplinés ce qui a ouvert la porte aux visiteurs qui ont établi un momentum avant la fin de la période. Toutefois, à chacune des attaques, le cerbère Coulombe est demeuré solide arrêtant tout devant le filet. 

Les Huskies ont mené 13-10 au chapitre des tirs au but.

Malgré des supériorités numériques de part et d’autre, aucune équipe n’a été en mesure d’ajouter un but en troisième période. En fin de match, Loris Rafanomezantsoa a subi un coup vicieux de Félix Allard qui a reçu un 5 minutes et une extrême inconduite pour avoir sorti le genou. L’entraîneur Daniel Renaud s’est fait tout de même rassurent à l’endroit de son défenseur après le match.

Shawinigan a dominé les tirs 12-5 au troisième vingt et 33-22 au total dans la rencontre.

Commentaires

 Auteur du but gagnant en désavantage numérique, Jacob Lafontaine affichait un large sourire en entrevue. « C’est spécial ce but. Il y a 5 ans c’était moi qui étais dans les estrades avec mon chandail, et là je suis sur la glace et je peux contribuer au succès de l’équipe. C’est spécial d’avoir le but gagnant, je n’ai pas de mot. »

L’entraîneur des Cats Daniel Renaud a fait l’éloge du gardien adverse Samuel Richard. Sans lui, le match aurait pu être hors de portée pour les visiteurs. « Je crois qu’on s’est créé beaucoup d’occasions de marquer, et Richard a été excellent de l’autre bord, il a fait des arrêts que j’ai rarement vus cette année. On ne contrôle pas le résultat, mais on contrôle la performance. »

Le pilote a adoré le travail du duo Lafontaine-Bonefon. « Ce sont deux recrues de 17 ans, ils jouent sur le premier désavantage. Ces gars-là jouent contre les meilleures lignes l’autre côté, prennent les mises au jeu défensivement. De voir Jacob être récompensé avec le but gagnant, sur un beau jeu d’Alexis en échec avant, et c’est amplement mérité. Les gars étaient très contents pour eux. »

Renaud a confirmé que Charles-Antoine Lavallée serait le gardien partant lundi à Rouyn.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires