Les Cataractes vaincus en prolongation en demi-finale

Photo de Patrick Vaillancourt
Par Patrick Vaillancourt
Les Cataractes vaincus en prolongation en demi-finale
Le but gagnant en prolongation a été inscrit par l'espoir du Canadien Jan Misak. (Photo : Vincent Ethier - Vincent Ethier © 2022 - Vincent Ethier Photography)

HOCKEY.  La prolongation a été nécessaire afin de déterminer l’équipe qui allait affronter les Sea Dogs de Saint John en finale mercredi. C’est l’espoir du Canadien de Montréal Jan Mysak qui a tranché le débat après 10 minutes de jeu en surtemps pour donner la victoire 4-3 aux Bulldogs d’Hamilton contre les Cataractes de Shawinigan.

Malgré une fiche de 7-0 en prolongation lors des séries éliminatoires, les Cats n’ont pas été en mesure de poursuivre le conte de fées lors de cette demi-finale.

C’est un Mavrik Bourque très émotif et en pleurs qui a rencontré les médias au terme de cette défaite crève-cœur, lui qui venait de disputer son dernier match chez les juniors.

« Depuis le début des séries, on est confiant, on croyait en nous, on n’a pas eu les bonds de notre côté. On a tout donné sur la glace, on ne pouvait pas faire grand-chose de plus. »

Malgré la défaite, les messages de fierté abondent sur les réseaux sociaux des Shawiniganais pour féliciter le parcours de leurs favoris. « Les fans sont là depuis le début. On a la chance d’être repêché à Shawinigan devant nos fans. Aujourd’hui ça fait mal, ce n’est pas la fin qu’on voulait, mais on peut être fiers de ce qu’on a fait avec la première coupe en 53 ans. On peut juste les remercier », exprime Mavrik rempli d’émotion.

Xavier Bourgault devrait lui aussi graduer chez les professionnels lors de la prochaine saison. « Je veux remercier tous les gars dans la chambre, le staff, la ville. Je ne pouvais pas avoir un meilleur passage junior que ça. J’ai passé les 4 années avec Mavrik, je suis content d’avoir côtoyé tous les gars dans chambre. Je croyais que les bonds allaient être pour nous comme dans les séries, mais on ne peut pas toutes les gagner. Je suis très fier de tout le groupe, on n’a jamais lâché jusqu’à la fin. »

« On peut sortir la tête haute, on a accompli de grandes choses cette saison, commente Olivier Nadeau. Comme les sept premières fois en prolongation, on avait un bon sentiment, mais ce soir ça n’a pas tourné de notre côté. Je ne pense pas qu’on a été capable de trouver notre rythme pendant le match. On est une famille, et j’aimerais remercier les Cataractes pour m’avoir donné la chance de vivre ces moments. Je vais m’en rappeler toute ma vie! »

Fil de match

Mason McTavish des Bulldogs a obtenu une première bonne chance après deux minutes de jeu alors qu’il est parvenu à déjouer Antoine Coulombe d’une belle feinte, mais son tir a frappé la barre horizontale et le poteau.

Les Cataractes ont obtenu du momentum avec un premier avantage numérique sans toutefois pouvoir marquer. La meilleure chance a été pour Olivier Nadeau, mais Marco Costantini a sorti la mitaine au dernier moment pour le priver d’un but.

À 14:39, c’est Mavrik Bourque qui ouvre la marque pour les Cats sur une belle passe devant le filet de Nadeau, Zachary Massicotte obtient aussi une passe. C’est le travail de Charles Beaudoin en remportant sa bataille pour le disque qui a permis aux siens d’obtenir cette chance.

Avec 3:31 à faire à l’engagement, Artem Grushnikov égalise la marque sur des aides de McTavish et Ryan Winterton.

Les Bulldogs ont obtenu un tir de plus dans la période avec 9 contre 8 pour les Cats.

Hamilton commençait la deuxième période en avantage numérique, et Ryan Winterton a manqué sa chance alors que son tir a frappé de poteau. Les Cats venaient tout juste d’écouler la punition, mais McTavish a eu tout le temps de tirer et a déjoué Coulombe d’un tir précis du côté de la mitaine du gardien.

Avec 5:49 de jouée à la période médiane, Olivier Nadeau bien posté devant le filet fait dévier le tir d’Isaac Ménard pour enfiler son 4e du tournoi en autant de rencontres. Charles Beaudoin est aussi complice.

Avec 4 minutes à faire à la période, Costatini a réalisé un petit miracle devant Charles Beaudoin.

Les Bulldogs ont terminé l’engagement en force avec plusieurs lancers, mais Coulombe est demeuré intraitable.

Hamilton a obtenu 18 tirs dans la période contre 15 pour les Cats.

Le début de 3e période a laissé place à du jeu tranquille alors que les deux formations jouaient pour ne pas faire d’erreur.

Avec 13 minutes à faire, William Veillette est frustré devant le filet de Costantini. Les Bulldogs profitent de cette chance de marquer ratée. Avery Hayes s’est fait refuser un but puisque l’officiel avait sifflé avant que la rondelle ne traverse la ligne rouge.

En milieu d’engagement, William Veillette fait dévier le tir d’Angus Booth de la pointe pour donner l’avance aux Cats. Bourgault obtient aussi une passe.

Avec 6 minutes à faire à l’engagement, Logan Morrison profite d’une ouverture dans l’enclave pour déjouer Coulombe d’un tir précis des poignets et envoyer les deux équipes en prolongation.

Hamilton a dominé 11-7 pour les tirs en 3e période pour un total de 38-30 après 60 minutes de jeu.

C’est Jan Mysak qui a tranché le débat après 10 minutes de jeu en prolongation pour propulser les Bulldogs en finale de la Coupe Memorial contre les Bulldogs.

 

Un discours d’avant-match hors de l’ordinaire. Avant la rencontre, Daniel Renaud a donné une lettre à chacun des joueurs provenant de la famille et des proches ce qui a laissé place à un bon moment capté par notre collègue de la LHJMQ Alexandre Régimbald. https://www.youtube.com/watch?v=nHlfOp3ynwo

« C’était touchant. Ça remémore les sacrifices que ces personnes-là ont faits pour nous », exprime Olivier Nadeau à propos de cette lettre. 

« C’était un message de nos familles. Ma famille a été là depuis le début. Je suis arrivé à Shawi et c’était le fun de les voir me supporter. C’est sûr ça nous a donné un petit boost », exprime Mavrik Bourque.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires