Mission accomplie pour Luc Bellemare

Photo de Bernard Lepage
Par Bernard Lepage
Mission accomplie pour Luc Bellemare
Luc Bellemare en compagnie de Charles Hamelin lors des activités promotionnelles entourant la sortie de la biographie Charles Hamelin Mission accomplie. (Photo : courtoisie Luc Bellemare)

BIOGRAPHIE.  À l’aube de sa carrière journalistique, Luc Bellemare caressait deux rêves inavoués: animer une émission sportive  à la télévision et écrire une biographie. Le Shawiniganais à la barre de L’antichambre depuis 2018 sur RDS vient de boucler la boucle cet automne en publiant un livre relatant le parcours d’un des plus grands athlètes amateurs de l’histoire du Québec : Charles Hamelin. 

« C’est lui qui m’a approché », indique Luc Bellemare en entrevue téléphonique en parlant du patineur de vitesse qui a pris sa retraite au printemps 2022 après avoir remporté six médailles olympiques, 142 médailles en Coupe du monde et 38 médailles aux championnats du monde. Je suivais sa carrière depuis longtemps et on avait développé une relation intéressante. Sans être un intime, j’étais proche de la famille. Je connaissais ses parents Yves et Manon et évidemment, son frère François et son ex-compagne Marianne St-Gelais qui étaient aussi sur l’équipe nationale. »

Charles Hamelin Mission accomplie est selon les mots de l’auteur une « feelgood bio qui raconte l’histoire d’un gars qui s’est bâti par la passion, le désir de toujours s’améliorer et non par la soif de gagner des médailles », même s’il en a récolté 186 en carrière dans les compétitions internationales. « Quand il a commencé, Charles était un patineur ordinaire. Il était entouré d’athlètes bien meilleurs que lui, mais la différence, c’était sa détermination. Il était animé d’une volonté et d’une force de caractère peu communes chez les jeunes », louange Luc Bellemare.

Celui qui a fait ses premiers pas comme journaliste à L’Hebdo du Saint-Maurice aborde plusieurs éléments peu connus sur le champion olympique comme le fait que sa mère Manon Goulet, sœur de l’ex-Nordique Michel Goulet, n’a jamais voulu le voir jouer au hockey par crainte des commotions cérébrales. Il aborde aussi sa relation privilégiée avec son père Yves Hamelin, natif de Saint-Séverin-de-Prouxville, qui était aussi directeur du programme de patinage de vitesse courte piste. Il ne pouvait pas non plus éviter de revenir sur son histoire d’amour très médiatisée puis sa séparation de la patineuse Marianne St-Gelais alors qu’ils participent tous les deux aux Jeux olympiques en Corée du Sud en 2018.

« Cette relation qui n’allait plus, ça explique aussi pourquoi ça n’a pas été aussi bien pour lui là-bas. Quand ça va mal, on remet en question souvent la forme de l’athlète, son niveau de préparation, mais derrière une performance en dents de scie, ce n’est pas toujours une question sportive », souligne Luc Bellemare qui décrit aussi les épisodes d’intimidation subis par Charles Hamelin durant sa jeunesse. « Le sport est devenu un refuge pour lui. C’est un gars qui a eu plusieurs épreuves dans sa vie, mais qui était capable de mettre ça de côté pour se concentrer sur ce qu’il avait à faire. Je dirais que ses deux principales qualités sont justement la passion et la résilience. »

Luc Bellemare se dit fier d’avoir réussi à mener à terme cette biographie malgré son rôle d’animateur à L’antichambre. « J’ai passé des centaines d’heures à faire des entrevues. Pour l’écriture, je m’y mettais en revenant le soir et je me levais tôt le matin pour recommencer. Je n’aurais pas réussi sans l’appui de ma conjointe Mélanie et de mes trois enfants », remercie le journaliste qui ne dirait pas non à une autre biographie malgré la charge de travail. « Chaque athlète a son histoire, mais celle du skieur Michael Kingsbury, même s’il est toujours actif, serait intéressante à raconter », termine le Shawiniganais.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires