Rencontre avec les Français du programme de hockey scolaire

Patrick Vaillancourt pvaillancourt@icimedias.ca

Rencontre avec les Français du programme de hockey scolaire
Sur la photo, le directeur du programme de hockey scolaire des Braves Jonathan Bellemare, les Français Noa Bowring et Noah Page, et l'Ukrainien Ilya Marintsev. (Photo : l'Hebdo Patrick Vaillancourt)

HOCKEY.  En plus de l’Ukrainien Ilya Marintsev qui évolue avec les Braves de Shawinigan des moins de 18 ans, on retrouve deux Français au sein du programme. Noah Page âgé de 16 ans est aussi avec l’équipe des moins de 18 ans, alors que son compatriote le gardien Noa Bowring fait partie de l’équipe des moins de 15 ans.

La famille du gardien Noa Bowring réside aux îles Saint-Pierre-et-Miquelon. Il n’est pas rare pour les Saint-Pierrais hockeyeurs de les voir évoluer dans les ligues de hockey des Maritimes pour faciliter leur développement comme le calibre n’est pas élevé sur l’archipel.

« Ç’a été difficile pendant la pandémie. Comme c’est une petite île, il n’y a pas tant de compétition. Du coup, la place la plus près c’est Terre-Neuve pour jouer compétitif. Avec mes parents, on a regardé les différents programmes de hockey, et Shawinigan était la meilleure option. »

Le jeune gardien réside en pension à Shawinigan. « J’ai été bien accueilli dans l’équipe, et je ne m’attendais pas à m’intégrer aussi rapidement. C’est facile comme il n’y a pas de barrière de la langue. C’est beaucoup plus compétitif ici et en plus on a un entraîneur des gardiens. »

De son côté, Noah Page s’est établi à Shawinigan avec sa famille depuis Bordeaux puisque son parrain avait déjà un pied à terre ici. « Le fait que ma mère soit ici, ça fait un changement de culture quand je suis avec les gars, et quand je retourne à la maison, exprime Noah, tantôt avec l’accent français et tantôt avec l’accent québécois. C’est drôle avec les gars de l’équipe quand eux parlent à la française et nous à la québécoise. Notre objectif est de pouvoir obtenir un visa pour demeurer ici à long terme. La différence est marquante entre le calibre en France et au Québec. C’est ici qu’on se rend compte que ça peut-être difficile d’atteindre la LNH. »

« J’ai été agréablement surpris par le niveau de jeu de Noah Page. C’est très intéressant pour nous. De son côté, Noa Bowring a des qualités athlétiques et une éthique de travail exceptionnel. Il s’est très bien acclimaté et il performe bien dans sa catégorie », exprime le directeur du programme de hockey scolaire Jonathan Bellemare.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires