Steve Lajoie : ça sera Michael Davis ou rien

Photo de Bernard Lepage
Par Bernard Lepage
Steve Lajoie : ça sera Michael Davis ou rien
Steve Lajoie a remporté 11 Classiques durant sa carrière, dont neuf avec l'Américain Andy Triebold. (Photo : Archives L'Hebdo)

CANOTS.  À quelques jours de la fin des inscriptions, Steve Lajoie jongle encore avec son intention de participer ou non à la 89e Classique de canots. Mais une chose était certaine, c’est avec Michael Davis qu’il fera équipe s’il prend le départ de La Tuque le 3 septembre prochain. 

Avec l’Américain, le canotier de Mirabel a remporté la première étape de la Triple Couronne à Cooperstown en début de saison avant de rafler la mise également au Michigan, cette fois-ci avec Guillaume Blais.

« C’est un très bon canotier. Un gros bonhomme de près de 190 livres qui a amélioré beaucoup d’affaires ces dernières années. Un gars très technique qui voit bien la course, qui est capable de faire du peloton », dit Steve Lajoie à propos de celui qui a terminé 2e à la Classique l’an dernier, avec son coéquipier Weston Willoughby, derrière Guillaume Blais et Jimmy Pellerin.

Les champions en titre feront d’ailleurs encore équipe cette année. Vainqueur à 11 reprises de la Coupe McCormick, Steve Lajoie les connaît bien pour avoir remporté une victoire avec chacun d’eux : en 2019 avec Jimmy Pellerin et en 2017 avec Guillaume Blais.

La présence des deux canotiers est d’ailleurs le seul aspect qui fait encore hésiter Steve Lajoie quant à une éventuelle participation cette année. « Honnêtement, ça ne s’enligne pas pour être une grosse Classique. Jimmy et Guillaume sont de super canotiers en mesure de gagner n’importe quelle course, mais après eux, la compétition se fera rare », souligne celui qui ne cache pas que la Classique n’a pas été en mesure de vendre sa 89e édition auprès des canotiers aguerris.

« Il y avait beaucoup d’intérêt pour la Classique de cette année au Michigan, mais je ne sais ce qui s’est passé. Là, j’ai l’impression que ça va être juste une grosse course provinciale avec quelques Américains qui ont le goût de venir en Mauricie », termine le canotier qui se donne encore quelques jours pour prendre une décision finale.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires