Une saison déterminante pour Vincent Filion

Patrick Vaillancourt pvaillancourt@icimedias.ca

Une saison déterminante pour Vincent Filion
Le gardien shawiniganais Vincent Filion. (Photo : Hebdo Patrick Vaillancourt)

HOCKEY.  Le cerbère shawiniganais Vincent Filion et sa formation des Wildcats de Moncton étaient de passage au centre Gervais auto le vendredi7 octobre dernier pour leur seule visite cette saison dans la cité de l’Énergie. Si les chats sauvages ont quitté après une défaite, cela n’a pas empêché Vincent Filion de savourer ce court moment dans son patelin natal.

Malgré la défaite de 3-1, Filion a bien fait devant la cage des siens en repoussant 21 des 24 lancers, dont plusieurs se sont avérés de bonnes chances de marquer des Cats à partir de l’enclave.

Cette saison, Filion a l’opportunité d’être le gardien numéro un pour une première fois depuis son arrivée dans le circuit Courteau à 16 ans. Il s’agira d’une saison déterminante pour le jeune gardien qui sera éligible au prochain repêchage de la LNH. L’autre gardien est Jacob Steinman, un gardien de 18 ans originaire de Toronto qui en est à sa première saison dans la LHJMQ. 

« Je suis content d’avoir été désigné comme le gardien numéro 1 de l’équipe, c’est l’objectif comme gardien, tu veux toujours jouer le plus de matchs possible. Si je peux être devant le filet chaque soir, tant mieux! Je veux juste jouer le plus grand nombre de matchs. C’est le fun de voir que tu as la confiance de l’organisation et de tes coéquipiers », affirme Vincent Filion.

Tout comme les Cataractes, les Wildcats sont en reconstruction cette saison. « Ça va être un bon défi et ça ne sera pas toujours facile. On a une étape de plus que l’an passé, mais ça reste qu’on est une équipe jeune. L’important est que chaque joueur s’améliore pendant la saison, et il y aura du positif à sortir de ça. Je ne me suis pas fixé d’objectifs personnels, les objectifs sont plutôt pour l’équipe. Je ne pense pas à un nombre de victoires ou un nombre de matchs cette saison. Je veux seulement être devant le filet le plus souvent possible. Si j’ai du succès personnellement, ça va aider l’équipe. C’est ma vision, et c’est sur quoiqu’on bâtit. Le futur à Moncton s’en vient bien », ajoute le Shawiniganais. 

Les équipes de la LHJMQ pouvaient enfin approcher cette nouvelle saison avec une certaine normalité. Mais les équipes des Maritimes l’ont eue à la dure alors que le début de saison a été reporté en raison de l’ouragan Fiona qui a fait de lourds dégâts. Comment ce facteur a-t-il pu toucher l’équipe? « On était déçu de ne pas jouer, surtout que Moncton n’a pas été affecté comme à Charlottetown, Halifax ou Cap-Breton. On était déçu de ne pas commencer la saison en même temps que les autres équipes, mais on a reviré ça du bon bord. On a eu une semaine de plus pour se préparer. On est sorti fort à Saint John avec un gros match. Dans le fond, le camp d’entraînement a été plus long. On avait joué un match préparatoire en 25 jours. C’est certain qu’on avait hâte de jouer. »

Qu’est-ce que l’entraîneur Daniel Lacroix veut voir cette saison de son gardien numéro 1? « Vincent est encore un jeune gardien. Il doit continuer à s’améliorer. C’est un jeune sérieux qui s’entraîne et qui est professionnel dans sa démarche. Il n’a plus l’appui d’un vétéran gardien comme il l’a eu l’an passé. C’est à lui garder le filet. Je veux que Jacob continue à le challenger. J’espère qu’il connaîtra une bonne saison parce que c’est une année importante pour lui. C’est une des pièces maîtresses de notre reconstruction! »

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires