Super-clinique à Grand-Mère: le projet avance

Par Redaction Shawinigan
Super-clinique à Grand-Mère: le projet avance
Gaétant Barrette de passage à Trois-Rivières. (Photo : L'Hebdo du St-Maurice - Marie-Eve Bourgoing-Alarie)

SANTÉ. De passage à Trois-Rivières le jeudi 14 décembre, le ministre de la Santé et des Services sociaux, Gaétan Barrette, a réitéré son intention d’implanter une super-clinique au Groupe de médecine familiale (GMF) Grand-Mère à Shawinigan.

Gaétan Barrette était dans la région pour annoncer l’implantation d’une première super-clinique en Mauricie, qui sera opérée par le groupe de médecine de famille (GMF) du Cap à compter de mars 2018.

«Il y a quelques ajustements à faire pour celle de Grand-Mère», a-t-il ajouté. «On souhaite avoir un ratio d’une super-clinique pour 50 000 personnes. Je travaille très fort pour augmenter le nombre de médecins qui viennent s’installer dans la région», précise-t-il.

La ministre responsable de la Mauricie et députée de Laviolette, Julie Boulet, indique elle aussi que l’arrivée de cette super-clinique dans le secteur Grand-Mère n’est qu’une question de temps.

Julie Boulet

«En ce moment, il leur manque un, deux ou trois médecins pour combler 84 heures par semaine. Avec les effectifs qu’ils ont présentement, ils pourraient proposer une ouverture de 70h par semaine», explique-t-elle. «Il (le ministre) a autorisé trois postes de médecins de plus.»

L’autre point à préciser serait l’entente avec les radiologistes de Trois-Rivières pour que ces derniers puissent lire les radiologies prises à Grand-Mère. «Il reste ces deux choses-là à régler. Sinon, le GMF doit aussi aménager de nouveaux locaux», ajoute-t-elle.

En août dernier, Gaétan Barrette affirmait que le projet était «à un cheveu» de se concrétiser. «Ça va se faire, mais ça peut prendre un peu plus de temps d’arrimer tout ça. Éventuellement ils vont fermer l’urgence à Grand-Mère et c’est ce qui va devenir l’urgence», ajoute-t-elle.

À Trois-Rivières, la super-clinique permettra un minimum de 20 000 consultations par année et sera ouverte 12 heures par jour, soit de 8h à 20h.

Marie-Eve Bourgoing-Alarie en collaboration avec Myriam Lortie.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des