Surplus de 2,2 M$ en 2020 pour Shawinigan

Par Redaction Shawinigan
Surplus de 2,2 M$ en 2020 pour Shawinigan
Argent canadien (Photo : Depositphotos.com - CaptureLight)

SHAWINIGAN. La Ville de Shawinigan a présenté mardi dernier lors de la séance régulière du conseil municipal les faits saillants du rapport financier. La municipalité a réalisé un surplus de 2 251 827$ pour l’année 2020.

De la somme de 2,2 M$, s’ajoute un excédent de tarification sur les coûts afférents pour le service de l’eau et de l’assainissement des eaux de 2 100 000 $ et l’aide financière dans un contexte de la pandémie de la COVID-19 de 3 011 355$.

Au 31 décembre 2020, le solde de l’excédent non affecté de la Ville s’élevait à 13 379 005$.

Plusieurs éléments expliquent les résultats de l’année par rapport au budget. Pour les revenus, les principaux éléments qui expliquent les résultats par rapport au budget sont: une augmentation des revenus de taxes de 930 000$ due à de nouvelles constructions; un montant de 3 011 000$ d’aide financière en situation de pandémie de la COVID-19; les activités de loisirs ont rapporté 394 000$ de moins que prévu principalement en raison de plusieurs activités annulées étant donné la pandémie; et les intérêts et pénalités sur arriérés de taxes ont diminué de 219 000$ en raison du moratoire accordé par le conseil entre mars et septembre 2020.

«La croissance de la construction résidentielle qu’on avait déjà remarquée l’an dernier s’est donc maintenue sur notre territoire en 2020, ce qui amène des revenus supplémentaires. C’est une excellente nouvelle», indique le maire Michel Angers. «Et je voudrais souligner la décision du conseil d’utiliser la subvention de 3 M$ pour la COVID, inscrite dans nos revenus de 2020, pour diminuer la charge fiscale des citoyens dans le budget 2021.»

Pour les dépenses, les principaux éléments qui expliquent les résultats par rapport au budget sont: la main-d’oeuvre et les régimes de retraite ont coûté respectivement 2 382 000$ et 1 133 000$ de moins que prévu au budget, principalement dû aux activités restreintes en temps de COVID et des faibles précipitations de neige; le coût de l’enlèvement de la neige a été de 1 830 000$ de moins que les prévisions alors que les coûts de la voirie municipale ont excédé de 389 000$ le budget prévu; et les coûts du réseau de distribution de l’eau potable ont été de 140 000$ supérieurs aux prévisions alors que l’approvisionnement et le traitement ont coûté 1 008 000$ de moins en raison du délai dans le démarrage des stations de traitement.

Il est à noter que la limite de 16 M$ en financement de projets par règlements d’emprunt que le Conseil s’est fixé en 2016, dans le cadre de la Stratégie de réduction de la dette, a été respectée. En effet, ceux-ci se sont élevés à 10,6 M$ en excluant la mise aux normes de l’eau potable et le projet d’assainissement des eaux du secteur Lac-à-la-Tortue.

Quant à l’endettement net à long terme, il est de 187,4 M$, alors qu’il était de 186 M$ en 2019. En ajoutant notre quote-part de la dette des organismes consolidés, nous obtenons un endettement total net de 228 M$ comparativement à 229,5 M$ en 2019.

« Une précision s’impose à propos de l’endettement. À Shawinigan, nous finançons les travaux d’infrastructures pour les nouveaux services d’aqueduc, d’égout et de voirie alors que dans plusieurs villes, ces travaux sont financés par les promoteurs de développements résidentiels et sont facturés directement aux acheteurs des terrains, explique le maire Michel Angers. À Shawinigan, les coûts de ces nouveaux services sont payés exclusivement par ceux qui les reçoivent sous la forme d’une taxe d’amélioration locale. Toutefois, contrairement à ailleurs, même si ces coûts sont assumés par une petite partie des contribuables, ils sont tout de même inscrits dans l’endettement général de la Ville.»

«En excluant le financement des travaux d’amélioration locale, la dette associée à l’ensemble des contribuables de la Ville passe de 187,5 M$ à 154,5 M$», conclut le maire Angers.

Les états financiers de la Ville sont consolidés avec ceux des organismes faisant partie du périmètre comptable de la Ville, soit: la Régie municipale de transport en commun; la Régie de gestion des matières résiduelles de la Mauricie; l’Office de tourisme, foires et congrès de Shawinigan; la Société de développement de Shawinigan; la Corporation culturelle de Shawinigan; et le Parc de l’Île-Melville.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Mike Shawi
Mike Shawi
1 mois

Yahouuuuu!!!!…on va tu avoir des ristounes???…