Terminé le rejet des eaux usées dans la rivière Saint-Maurice

Photo de Patrick Vaillancourt
Par Patrick Vaillancourt
Terminé le rejet des eaux usées dans la rivière Saint-Maurice
Sur la photo, on aperçoit le maire de Saint-Boniface Pierre Désaulniers qui procède à l’inauguration des installations en compagnie du député Simon Allaire. (Photo : l'Hebdo Patrick Vaillancourt)

SAINT-BONIFACE. Après plus de 30 ans à avoir discuter du dossier d’assainissement des eaux usées à Saint-Boniface, voilà que le projet est bel et bien réalisé à un coût de 6,3 M$, dont 5,2 M$ provient des deux paliers de gouvernement provincial et fédéral.

L’inauguration des installations s’est déroulée le lundi 21 octobre au matin avec la présence de citoyens, de membres du conseil municipal de Saint-Boniface, d’employés municipaux et du député de Maskinongé Simon Allaire.

Pour le projet total de 6,3 M$, une somme de 3,1 M$ a été mise de l’avant par le gouvernement du Canada et un montant de 2,1 M$ par le gouvernement du Québec, soit 83% du coût total du projet. Il est à noter que les sommes proviennent du Fonds pour l’eau potable et le traitement des eaux usées (FEPTEU) des deux gouvernements.

«Comme député, je vais être toujours présent pour soutenir ce genre de projet lié à l’environnement. Saint-Boniface n’est pas la seule municipalité de la MRC de Maskinongé qui avait des problématiques avec les eaux usées. On va continuer à travailler avec ces municipalités pour faire avancer d’autres dossiers. La cause environnementale est très importante en 2019 et on ne peut plus accepter que les eaux usées ne soient pas traitées adéquatement. Mais la réalité, c’est difficile pour les petites municipalités de prendre l’argent des citoyens pour des projets coûteux comme ceux-là. L’aide gouvernementale devient d’autant plus importante.»

«Ça faisait depuis les années 1990 que le dossier d’assainissement des eaux usées traîne, commente le maire de la municipalité, Pierre Désaulniers. Quand le présent conseil est entré en place en 2017, on a pris la décision d’aller de l’avant. Avec le nouveau procédé de Bionest, le coût était moins élevé et présentement, il y a seulement Saint-Boniface qui utilise ce nouveau procédé de Bionest. J’ai tout des jeunes avec moi au conseil municipal. La décision a été prise rapidement parce qu’il fallait que ça se fasse. Les jeunes sont beaucoup plus sensibilisés par l’environnement. Quand tu dis que ça fait 30 ans que ça traîne et que nos rejets sont envoyés dans la rivière Saint-Maurice, c’est quelque chose!»

Il faut savoir que le système mis en place a été conçu par l’entreprise Bionest, qui a élaboré un nouveau concept qui permet de traiter plus d’eaux usées sans devoir augmenter le nombre ou la capacité des bassins. Un premier projet-pilote avait été mis en place pour la communauté atikamekw de Wemotaci en 2010, ce qui a permis d’améliorer le procédé.

«C’est un produit que nous avons pris 10 ans à développer avec une foule de mesures et des échantillonnages. Tout a commencé à Wemotaci avec un projet-pilote. La technologie permet de doubler sinon de tripler la capacité des étangs aérés existants. Au lieu de réaliser d’autres travaux en génie civil importants pour ajouter d’autres lagunes pour augmenter la capacité de traitement, nous insérons notre technologie aux étangs en place», explique Pierre St-Laurent de l’entreprise Bionest.

Le bassin d’épuration des eaux usées de Saint-Boniface.
Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Kevin Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Kevin
Invité
Kevin

Enfin !