The Voice: l’aventure se poursuit pour Anik St-Pierre

Photo de Bernard Lepage
Par Bernard Lepage
The Voice: l’aventure se poursuit pour Anik St-Pierre
Anik St-Pierre lors de son interprétation d'Under Pressure en compagnie d'Arthur. (Photo : courtoisie TF1-ITV-Bureau 233)

CULTURE. Le conte de fées d’Anik St-Pierre à The Voice en France se poursuit alors qu’elle s’est faufilée au travers des battles non sans avoir été submergée par quelques sueurs et beaucoup d’émotions…

Dans l’émission du 3 avril, la Shawiniganaise avait pris part à une battle avec Arthur, un autre protégé de Marc Lavoine. Le duo avait alors interprété la pièce Under Pressure popularisée par Queen et David Bowie dans les années 1980. On la voyait notamment lors des répétitions devant Marc Lavoine et Benjamin Biolay, s’attirant les compliments des deux chanteurs français bien établis.

Au terme d’une battle, le coach doit faire un choix, laissant aux trois autres juges (Amel Bent, Vianney et Florent Pagny) l’occasion de  »sauver » le perdant.

Lors de la présentation officielle devant les quatre juges, la prestation d’Anik St-Pierre a littéralement volé le show dans cet épisode. «C’était épique. Il fallait voir les réactions des coachs, particulièrement celle de Florent Pagny», raconte Anik St-Pierre en entrevue à L’Hebdo.

À tel point qu’au lendemain de l’émission, le journal Le Parisien a consacré un article complet sur ce numéro en qualifiant la voix de la Shawiniganaise de cristalline et en s’étonnant qu’elle n’ait jamais fait carrière de haut niveau avec un tel talent.

Lors de l’émission, Marc Lavoine fait remarquer qu’avec Anik, «quand sa voix monte, tu ne sais pas où elle va s’arrêter. Elle est tout terrain.» De son côté, son adversaire Arthur déclare que «c’est la Céline Dion bis.» Finalement, c’est lui qui sera choisi par Marc Lavoine.

«Anik est faite pour Broadway, Arthur est comme un artiste en développement, si j’avais un label de musique, j’irais plus loin avec lui et c’est ce que je vais faire», a-t-il déclaré pour justifier son choix. Les téléspectateurs pensent alors que c’est la fin de l’aventure pour la Québécoise quand Amel Bent cause la surprise en la récupérant des limbes «Non, je ne peux pas te laisser partir. Il ne peut pas y avoir The Voice s’il n’y a pas Anik. C’est LA voix de ce programme, il faut que tu y sois», lance la chanteuse devant un Marc Lavoine ému.

Dans l’émission diffusée samedi dernier (10 avril) sur TF1, une mise en scène digne d’un suspens et savamment orchestrée laisse penser pendant un instant que c’est la fin pour Anik St-Pierre mais contre toute attente, elle tient le coup.

La Shawiniganaise souligne que l’enregistrement de cette émission a été «un ascenseur émotionnel à vivre à chaque chanson. On pense à chaque fois qu’on va faire une crise cardiaque.» Signe de l’engouement qu’elle suscite à The Voice, qui recueille quand même plus de 5 millions de téléspectateurs à chaque diffusion, Marc Lavoine lui a téléphoné le 4 avril dernier pour lui rappeler tout le bien qu’il pensait d’elle et souligné combien il était heureux que l’aventure se poursuive pour elle.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires