Tous les espoirs permis en séries

Photo de Patrick Vaillancourt
Par Patrick Vaillancourt
Tous les espoirs permis en séries
La rotation de lanceurs a permis aux Cascades de terminer avec une fiche positive pour une première fois. (Photo : Facebook)

BASEBALL. Pour une première fois depuis leur retour dans la Ligue de baseball majeur du Québec (LBMQ), les Cascades Go Sport de Shawinigan terminent la saison avec une fiche gagnante et en étant champions de leur division et deuxième au classement général avec une fiche de 19 gains contre 13 revers. Maintenant que la saison est derrière, place aux séries éliminatoires qui devraient débuter lors de la dernière semaine du mois d’août.

Samedi, les Cascades ont terminé leur saison régulière sur une bonne note avec deux victoires contre les Pirates de St-Jean-sur-Richelieu.

Sans aucun doute, le lanceur et entraîneur des Cascades Matthew Rusch n’est pas étranger aux succès des bleus. Rusch a enregistré 11 victoires sur les 19 gains de sa formation. En plus d’établir un nouveau record de la LBMQ pour le nombre de retraits au bâton lors d’une saison avec 141. Il a égalisé le record de victoires de l’artilleur Michel Simard des Blue Sox qui avait réalisé l’exploit en 2012.

«C’est certain que l’arrivée de Matthew Rusch a changé le portrait de l’équipe rapidement. Nos joueurs repêchés ont aussi fait une différence, je pense notamment à Francis Désilets, Ismaël Ballard et Mathieu Tremblay qui ont pris leur place dans l’équipe. L’échange pour aller chercher Julien Bélanger a permis de solidifier notre milieu d’avant-champs. La chimie du groupe a aussi fait une différence, le groupe n’a jamais été aussi soudé», affirme le directeur général Éraklis Tzavellas.

«Rusch est une locomotive et les autres n’ont pas le choix de suivre. C’est certain qu’on ne pensait qu’il allait décrocher une dizaine de victoires et le record pour les retraits au bâton. Je m’attendais à une belle saison de sa part, mais c’est au-delà de nos espérances. On voulait améliorer notre fiche par rapport à la saison précédente, mais son match sans point ni coup sûr et le record, c’est un gros bonus pour nous et pour les partisans», ajoute le directeur général.

L’organisation est très heureuse de la réponse des amateurs cette année. «Les victoires attirent le monde. Si on avait 100 personnes les autres années on était content, et cette année on joue dans une moyenne de 150 à 200 spectateurs», ajoute Eraklis Tzavellas.

Les Cascades devront patienter avant de connaître leur adversaire en séries alors que les Expos de Sherbrooke et le Big Bill de Coaticook s’affronteront en première ronde dans une série deux de trois. Les affrontements débuteront au retour du championnat canadien présenté la semaine prochaine à Miramichi.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des